Les médias doivent soutenir la reprise économique du Ghana-Kyei-Mensah-Bonsu

Le ministre des Affaires parlementaires, Osei Kyei-Mensah-Bonsu, a chargé les médias de soutenir les efforts du gouvernement pour revitaliser l’économie au milieu de la pandémie de COVID-19. Il a déclaré que les médias sont également tenus de fournir aux élites politiques des perspectives variées et des informations fiables à partir desquelles des décisions pourraient être prises.

M. Kyei-Mensah-Bonsu a fait l’observation lors d’un forum pour interagir avec les professionnels des médias à Accra. L’événement organisé par le ministère des Affaires parlementaires (MoFA sur le thème : « Revitalisation économique au milieu de la pandémie de COVID-19 : l’agenda des médias » est en cours d’exécution conformément à l’objectif stratégique du ministère d’approfondir la gouvernance démocratique au Ghana.

Des changements majeurs après le Covid

M. Kyei-Mensah-Bonsu a déclaré que compte tenu de l’effet dévastateur de covid-19 qui se manifeste par des pertes de vies humaines, des pertes d’emplois, une réduction des volumes d’échanges, des infrastructures de santé surchargées, entre autres, les médias devaient renforcer la coordination politique dans le développement de son politique économique.

Voici une vidéo en anglais donnant un peu plus d’explications à ce sujet :

Il a ajouté que les médias devaient unir leurs forces avec d’autres parties prenantes pour faciliter le commerce, transmettre des idées et des innovations et soutenir les actions du gouvernement par le biais d’efforts privés et publics pour atténuer les impacts économiques aigus de la pandémie de COVID-19. Il a déclaré que le rôle essentiel des médias nécessitait de réunir un échantillon représentatif de professionnels des médias pour leur permettre de récolter des idées sur leur programme en partenariat avec le gouvernement pour promouvoir des politiques et des programmes qui rajeuniraient l’économie et la transformeraient au profit de la population.

L’engagement du pays envers la démocratie

Il a déclaré que toute démocratie à laquelle le Ghana aspirait avait un engagement clair à financer son radiodiffuseur de service public dans le cadre du mix médiatique vers la démocratie. Le Dr Ebo Afful, maître de conférences à l’Institut ghanéen de journalisme, s’est dit préoccupé par certains problèmes inquiétants concernant la formulation des politiques par le gouvernement.

Il a déclaré que les médias étaient toujours tenus à l’écart lorsque les politiques étaient formulées et n’étaient sollicités que lorsque les politiques étaient mises en œuvre. Il a dit qu’il était temps que le gouvernement engage les médias pendant la formulation des politiques, pour exprimer leurs points de vue concernant le type de politiques que le gouvernement voudrait formuler. Le Dr Afful a ajouté que les médias, en soutenant les politiques gouvernementales, devraient raconter des histoires, en termes d’expression de leurs points de vue, en commentant et en analysant les problèmes.

Moussa D.

Ecole de journalisme à Tunis, je traite de beaucoup de sujets liés à l'actualité de mon continent de coeur : Economie, Marché, Politique et Santé ... je m'intéresse à tout et à tout le monde.

2 réflexions sur “Les médias doivent soutenir la reprise économique du Ghana-Kyei-Mensah-Bonsu

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *