Une forte croissance du marché du bien-être en Afrique

Le secteur de la santé et du bien-être est l’un des secteurs les plus dynamiques et les plus en développement au monde. Il offre des conseils et des services qui traitent différents troubles. Chaque année, des millions de personnes cherchent à se retirer de leur mode de vie frénétique pendant quelques jours pour tenter de se reposer, de se ressourcer et de récupérer.

D’ailleurs, aujourd’hui, une Thérapeute à Toulouse peut accompagner les gens à se sentir bien et à mieux gérer leur stress. Et l’Afrique n’est pas en reste par rapport à cette tendance. Certes, le continent manque encore de compétences, mais l’industrie du bien-être présente de nombreuses opportunités.

Le bien-être, un secteur très prometteur en Afrique

Plus de 16 millions d’emplois pourront être créés par le secteur de la santé et du bien-être en Afrique. Selon Vera Songwe, Secrétaire exécutive de la Commission économique pour l’Afrique ou CEA, l’Afrique pourra se positionner en tant que leader dans les années à venir dans le domaine de la santé et du bien-être. Près de 14 % de toutes les opportunités dans ce secteur se trouveront sur le continent. L’Afrique se situera alors à la deuxième place juste derrière les États-Unis. De nombreuses opportunités d’affaires seront à saisir dans ce secteur. Cependant, la plupart des investissements se concentrent dans le domaine de l’informel.

Voici une vidéo parlant de cette industrie en Afrique :

Les personnes opérant dans ce secteur n’ont pas toujours les compétences nécessaires. La plupart des gens apprennent souvent sur le tas. Le manque d’infrastructures pour la formation est un obstacle majeur au développement de ce secteur. Les instituts de beauté et de bien-être font eux-mêmes les formations. En général, ce sont les personnes qui ont le plus d’expérience qui se chargent des formations. Et la plupart des professionnels africains ne sont pas passés par des écoles. Il faut dire que les écoles spécialisées dans ce domaine sont peu nombreuses. De plus, les frais de formation ne sont pas toujours accessibles à tous les budgets. Avec une forte croissance des demandes, il est important de disposer des professionnels adaptés pour y répondre. Et tout cela passe par la formation.

Développer la formation sur le continent

Même si l’industrie du bien-être est en plein essor, l’Afrique est toujours confrontée à un manque de compétences dans le domaine. De plus, les formations sont relativement faibles et il n’y a pas beaucoup d’établissements pour les faire. La plupart des centres de bien-être ont des difficultés à trouver une main-d’œuvre compétence. C’est pour cela que de plus en plus d’entrepreneurs cherchent à développer ces compétences en ouvrant des écoles. C’est le cas de Mariane Ouattara, une sénégalaise, consciente du manque de compétences, qui a décidé d’ouvrir une école spécialisée dans la cosmétique.

L’Afrique ne dispose pas encore d’un nombre adapté d’écoles dans le domaine. Cela ne contribue pas ainsi au développement du secteur du bien-être. Investir dans la formation professionnelle est donc indispensable afin de répondre à ce besoin de main-d’œuvre qualifiée.  

Moussa D.

Ecole de journalisme à Tunis, je traite de beaucoup de sujets liés à l'actualité de mon continent de coeur : Economie, Marché, Politique et Santé ... je m'intéresse à tout et à tout le monde.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.