Le Nigeria sous le choc après l’incendie qui a touché la raffinerie d’Imo

Le président Muhammadu Buhari a décrit l’incident dans l’État d’Imo, dans le sud du Nigéria, comme une catastrophe et un désastre national. De nombreuses victimes ont été brûlées au-delà de toute reconnaissance. La police recherche maintenant le propriétaire de la raffinerie illégale.

Les dommages causés à la pêche et à l’agriculture par l’industrie pétrolière au fil des décennies et l’incapacité à partager la richesse pétrolière ont conduit certains à trouver d’autres moyens de gagner de l’argent. Le raffinage illégal est attrayant car dans certaines parties du delta du Niger riche en pétrole, il est considéré comme relativement facile à réaliser, malgré les efforts pour mettre fin à cette pratique.

De nombreuses personnes ont été présentes

On pense que des dizaines de personnes travaillaient dans les usines de raffinage lorsqu’elles ont été prises dans l’énorme incendie. Le nombre de morts a augmenté alors que les secouristes parcourent les lieux. Ifeanyi Nnaji de l’Agence nationale de gestion des urgences a déclaré que le nombre de tués s’élevait désormais à 109. Des restes humains carbonisés, ainsi que des fragments d’effets personnels, tels que des tongs, des sacs et des vêtements, ont été observés sur les lieux de la catastrophe par un journaliste de l’agence de presse Reuters.

Voici une vidéo relatant cette triste nouvelle :

Dans un communiqué publié dimanche, M. Buhari a présenté ses condoléances aux familles des victimes et a déclaré que les responsables des explosions devaient être arrêtés et traduits en justice. Les autorités peinent à freiner la prolifération des usines illégales où est raffiné le pétrole brut volé. Le président a ordonné aux forces de sécurité d’intensifier leurs efforts pour fermer ces raffineries. On ne sait pas encore ce qui a causé l’explosion qui s’est produite dans la nuit de samedi, mais les accidents ont été fréquents dans le passé sur des sites dangereux similaires où les mesures de sécurité ne sont pas appliquées.

Une installation déjà à risque

On s’est inquiété du manque de précautions dans ces installations ainsi que de la pollution de l’environnement qu’elles causent.

Mais les raffineries de pétrole officielles du Nigéria ne fonctionnent pas à pleine capacité, ce qui entraîne de fréquentes pénuries de carburant et des augmentations de prix dans tout le pays. Ils ont appris que de nombreux corps se trouvaient dans les buissons et les forêts à proximité alors que certains opérateurs illégaux et leurs patrons se précipitaient pour leur sécurité.

Moussa D.

Ecole de journalisme à Tunis, je traite de beaucoup de sujets liés à l'actualité de mon continent de coeur : Economie, Marché, Politique et Santé ... je m'intéresse à tout et à tout le monde.

Une réflexion sur “Le Nigeria sous le choc après l’incendie qui a touché la raffinerie d’Imo

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.