La guerre en Ukraine aggravera la faim et la pauvreté en Afrique

Les experts avertissent que la guerre en Ukraine pourrait accroître la faim et l’insécurité alimentaire pour certaines personnes en Afrique. La plupart des pays africains importent du blé et de l’huile végétale d’Ukraine et de Russie, une région désormais en proie à un conflit depuis que la Russie a envahi son voisin.

Les familles africaines ressentent le pincement alors que les prix des produits de base augmentent en raison de la sécheresse persistante, de la pandémie de coronavirus et maintenant du conflit russo-ukrainien. Selon les Nations Unies, la Russie et l’Ukraine produisent 53 % des tournesols et des graines du monde et 27 % du blé mondial.

Un souci majeur avec l’importation de blé

Les chiffres de la Conférence des Nations Unies sur le commerce et le développement montrent que l’Afrique a importé du blé des deux pays pour une valeur de 5,1 milliards de dollars entre 2018 et 2020. L’étude montre qu’au moins 25 pays africains importent un tiers de leur blé de Russie et d’Ukraine, et 15 d’entre eux importent plus de la moitié de ces deux pays.

Voici une vidéo relatant ces faits :

Le Kenya est l’un des pays africains touchés par la hausse mondiale des prix alimentaires. Le responsable de la recherche sur les politiques et du plaidoyer à l’Association des fabricants du Kenya, Job Wanjohi, affirme que le coût d’importation du blé dans le pays a augmenté de 33 %. Le coût du blé par tonne, dont le Kenya dépend fortement de la Russie et de l’Ukraine, a augmenté à 460 dollars la tonne. Avant, il était de 345 dollars la tonne et le coût du débarquement à Nairobi devrait passer de 500 à 550 dollars la tonne. Ainsi, la guerre Ukraine-Russie aggrave la situation, la sécurité alimentaire dans le pays est en cause.

L’insécurité alimentaire s’accentue en Afrique

Les prix des huiles végétales ont également augmenté. La Malaisie et l’Indonésie représentent 85 % des exportations mondiales d’huile de palme brute. Les autorités malaisiennes ont averti cette semaine que le prix de l’huile de palme pourrait atteindre 2 200 dollars la tonne et devrait le rester jusqu’au troisième trimestre de l’année.

Compter sur la chaîne alimentaire mondiale signifie seulement que vous allez être plus vulnérable pendant longtemps. Oxfam a déclaré que ce dont nous avons besoin, c’est d’investir dans les petits agriculteurs, de les rendre plus résilients, d’apporter une technologie réactive et sensible à leurs besoins uniques. Les petits producteurs alimentaires sont toujours les plus importants, et nos produits agricoles et nos services de vulgarisation, notre investissement dans le budget national n’ont pas été axés sur cela. La souveraineté alimentaire signifie produire autant de nourriture que possible dans le pays, sinon dans le pays du moins dans la région. Le Fonds international de développement agricole (FIDA) des Nations Unies prévient que la guerre en cours en Ukraine va aggraver la faim et la pauvreté dans le monde.

Moussa D.

Ecole de journalisme à Tunis, je traite de beaucoup de sujets liés à l'actualité de mon continent de coeur : Economie, Marché, Politique et Santé ... je m'intéresse à tout et à tout le monde.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.