Mali : comment la Fondation Maliba améliore les conditions de vie des populations malgré la crise

Face à la défaillance de l’Etat malien depuis de nombreuses années, l’action des organisations caritatives est devenue primordiale pour l’amélioration des conditions de vie des populations. La Fondation Maliba, notamment, intervient dans les zones urbaines et rurales depuis près de trente ans. Son engagement sans faille en faveur du bien-être des Maliens renforce parallèlement la popularité de son fondateur Aliou Diallo.

Très orientée autonomisation de la femme et des jeunes 

La Fondation Maliba est l’une des organisations caritatives les plus actives au Mali. Depuis près de trente ans, elle travaille au bien-être des populations à travers une série d’actions décisives. Cette association est d’abord réputée pour son engagement en faveur de l’autonomisation des femmes. En effet, elle a financé des centaines de projets générateurs de revenus pour les femmes avec un impact d’environ 3 500 emplois directs et indirects créés à ce jour. Elle lance aussi régulièrement des programmes de formation en fabrication et commerce de savon. 

Par ailleurs, l’organisation d’Aliou Diallo distribue des moulins à grain et fait des dons de matériel de transformation alimentaire (séchage de poisson) à des coopératives. Parallèlement, elle réalise des centaines de forages d’eau équipés en pompes solaires en milieu rural, tout en effectuant des campagnes nationales d’accès à l’eau potable. A ce jour, 400 000 personnes ont pu avoir accès à cette ressource grâce à ses efforts. Désormais, l’objectif est d’atteindre le million de bénéficiaires. 

Des efforts toujours soutenus en dépit de la crise 

Malgré la crise survenue en 2012 avec l’invasion terroriste dans le nord Mali, la Fondation Maliba a continué de soutenir les populations en difficultés. En premier lieu, elle a apporté des vivres (riz, lait, sucre, mil, etc.) ainsi qu’un appui financier aux veuves et aux orphelins de la tuerie d’Aguelhoc ainsi qu’aux victimes des djihadistes à Tombouctou. Entre 2018 et 2019, l’établissement a également fait don de 22 millions de FCFA de vivres aux déplacés internes des régions de Mopti et Ségou installés dans les camps de la capitale Bamako. Dans le même temps, elle poursuit ses œuvres de charité habituelles. À savoir la formation des femmes, la distribution de matériels scolaires, la construction et la réhabilitation de salles de classe ou encore la réhabilitation et l’équipement de centres de santé.

La Fondation Maliba s’occupe par ailleurs de l’embellissement du cadre de vie. En effet, elle distribue régulièrement du matériel d’assainissement (camions, poubelles, etc…) et lance des opérations de nettoyage des caniveaux. Pour bien faire les choses, elle procède aussi annuellement au pavage des rues dans les communes et les villages. Une action qui a des retombées au-delà de la propreté. « Nous avons accompagné des jeunes à mettre en place des unités industrielles de production de pavés. Cela a le triple avantage de créer des emplois, de rendre nos villes plus belles avec des pavés construits sur la base des ordures recyclées. Nous réalisons ainsi une économie circulaire où rien ne se perd et tout se transforme », a souligné Aliou Diallo lors de son allocution pour le nouvel an.

Un plan Marshall pour aller au-delà de la philanthropie

Depuis 2020, la Fondation Maliba est engagée sur un autre front : la lutte contre la pandémie da la Covid-19. Pour appuyer les actions de l’Etat malien, elle a remis d’importants lots de masques jetables, de gel hydroalcoolique et de savon liquide à des hôpitaux. « Aucun sacrifice n’étant de trop pour notre cher Mali, je me suis investi, à travers ma Fondation MALIBA, durant toute l’année 2021 et comme les autres années, à soulager nos populations », a fait savoir Aliou Diallo, qui ne veut pas se contenter d’actions périodiques et provisoires. 

Le président d’honneur d’ADP-Maliba a concocté un plan Marshall pour le Mali, potentiellement doté de 15 000 milliards de Francs CFA. Ce programme d’envergure vise la reconstruction totale de son pays, dévasté par des conflits divers depuis près de dix ans. Il prévoit notamment la construction des infrastructures et services essentiels comme les hôpitaux, routes, ponts, écoles, universités, usines, centrales électriques, etc. Pour pouvoir mettre en œuvre ce plan, l’ex député de Kayes appelle ses compatriotes à le porter au palais de Koulouba en 2022 (date initiale de la présidentielle). D’après certains sondages, le milliardaire malien est le favori de ce scrutin déterminant pour l’avenir du Mali. Les électeurs apprécieraient particulièrement son intégrité, son sens du dialogue, ses capacités managériales et son patriotisme à toute épreuve. 

Moussa D.

Ecole de journalisme à Tunis, je traite de beaucoup de sujets liés à l'actualité de mon continent de coeur : Economie, Marché, Politique et Santé ... je m'intéresse à tout et à tout le monde.

Une réflexion sur “Mali : comment la Fondation Maliba améliore les conditions de vie des populations malgré la crise

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.