L’ancien premier ministre du Congo est décédé à l’âge de 78 ans

Le Congo-Brazzaville a perdu l’un de ses hommes politiques les plus marquants. Clément Mouamba, ancien premier ministre du pays, est décédé dans la capitale française, après avoir subi des soins intensifs à l’hôpital. Son évacuation a eu lieu de 12 octobre et son décès a été annoncé officiellement le 29 octobre.

Il a été le chef du gouvernement du pays entre 2016 et 2021. Clément Mouamba faisait partie du Parti congolais du travail (PCT). D’ailleurs, les membres de son parti n’ont pas manqué de parler de leur profonde tristesse à la suite de cette nouvelle. Selon l’AFP, la cause de son décès est liée au Covid-19. Le nombre de morts du Covid commence à augmenter en France. D’ailleurs, récemment, le président français a fait une annonce concernant la situation dans le pays. Si les familles font face à une telle situation, elles peuvent se décharger de diverses tâches en faisant appel à des Pompes funèbres musulmanes 91

Qui était Clément Mouamba ?

Homme d’État congolais, il a été premier ministre du pays du 26 avril 2016 au 12 mai 2021. De 1992 à 1993, il a été ministre des Finances sous le président Pascal Lissouba. Après l’éviction de Lissouba lors de la guerre civile de 1997, il est entré dans l’opposition en tant que membre de l’Union panafricaine pour la démocratie sociale. Ensuite, en 2001, il a été désigné dans une affaire de corruption contre les responsables des personnes qui ont servi sous Lissouba.

Après avoir rompu avec son parti et participé aux négociations avec le président Denis Sassou Nguesso pour changer la constitution, il a été nommé premier ministre en 2016. Il a occupé ce poste jusqu’en mai 2021, date à laquelle il a démissionné.  

Il a rejoint son parti actuel en 2015

Depuis ses débuts politiques, Clément Mouamba a toujours fait partie du parti fondé par Pascal Lissouba, l’UPADS (Union panafricaine pour la démocratie sociale). Il a suivi des études en économie et a travaillé en tant que haut responsable dans la BEAC (Banque des États de l’Afrique centrale). Il a été nommé ministre des Finances entre 1992 et 1993. Après son éviction du gouvernement, il a décidé de rejoindre l’opposition. C’est en 2015 qu’il a décidé de rejoindre le PCT. Cette décision a été prise en raison de sa participation au dialogue national qui a permis de changer la constitution à la suite d’un référendum. Ce décès a été comme un coup de tonnerre pour le PCT et pour la population congolaise. Une annonce officielle a d’ailleurs été faite par le comité central du parti suite au décès de Clément Mouamba.

En République du Congo, le nombre de cas de coronavirus est de plus de 17 000. Le pays a enregistré près de 290 décès à ce jour. En Afrique, le Covid-19 est en train de s’estomper, mais la variante Delta inquiète aujourd’hui de nombreux pays. L’Europe s’attend en outre à une hausse du nombre de cas en raison de la saison de froid. Si au tout début, la cause du décès de Mouamba n’a pas été reconnue. Cependant, après son décès, il a été découvert qu’il s’agissait de coronavirus. Il est mort dans son domicile à Paris.

Moussa D.

Ecole de journalisme à Tunis, je traite de beaucoup de sujets liés à l'actualité de mon continent de coeur : Economie, Marché, Politique et Santé ... je m'intéresse à tout et à tout le monde.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *