Relance économique post Covid en Afrique : Vers une coopération plus étroite entre la Chine et l’Afrique

Les experts chinois et africains se sont accordés sur le fait qu’une coopération sino-africaine plus étroite représente la clé de la relance pour le continent, après la pandémie de Covid-19. Ce sujet sera plus amplement traité lors du prochain Forum sur la coopération sino-africaine (FCSA) qui se tiendra en novembre au Sénégal. Les spécialistes évoquent notamment un solide partenariat dans les secteurs de l’énergie et de l’industrie manufacturière.

L’évolution de la transition énergétique en Afrique

La situation énergétique dans les pays africains constitue une véritable problématique. Selon les chiffres publiés par l’IRENA (Agence Internationale pour les Energies Renouvelables), en 2018 seulement 20% de l’électricité produite en Afrique provenait de sources d’énergie renouvelables. Ces chiffres sont déplorables en considération du potentiel énorme du continent en termes d’énergie solaire et éolienne.

A titre indicatif, les énergies renouvelables ont permis de couvrir presque 23% de la consommation totale d’électricité en France pour la même année. L’objectif fixé pour 2020 a, donc, déjà été atteint en 2018. Ces résultats découlent de la mise en place d’une politique gouvernementale spécifique pour la transition énergétique appliqués à toutes les échelles. L’Etat français encourage notamment les ménages dans l’amélioration des performances énergétiques des logements à travers des dispositifs d’aides et de subventions financières diverses. A noter que le chauffage et la climatisation des habitations constituent d’importants postes de consommation d’énergie. Les autorités adoptent, alors, des dispositions particulières pour réduire au maximum les factures énergétiques en chauffage et climatisation. L’Etat français encourage notamment les ménages dans l’Installation pompe à chaleur ou d’autres équipements plus écologiques pour remplacer les anciens appareils énergivores.

Une solide coopération sino-africaine dans les secteurs de l’industrie et de l’énergie

Les experts de l’Africa Policy Instituete et de l’Institut de recherche économique et technologique de la CNPC-ETRI (China National Peytroleum Corporation) ont initié un forum autour du thème de la « Coopération sino-africaine en matière d’énergie et d’industrialisation dans l’ère post-COBVID-19 », le 13 octobre 2021, à Nairobi (Kenya). De grands décideurs politiques africains, des acteurs importants dans les secteurs de l’industrie en Afrique ainsi que des universitaires chinois et africains ont participé à la réunion.

Il en est ressorti qu’une coopération plus solide entre la Chine et l’Afrique notamment dans les secteurs de l’industrie et de l’énergie représente un des principaux leviers de la relance post Covid-19 en Afrique.

Zhang Yijun, ministre conseiller de l’ambassade de Chine au Kenya, a confirmé la motivation de la Chine pour appuyer l’Afrique dans les secteurs de l’énergie et de l’industrie manufacturière.

L’Afrique dispose d’une importante ressource en énergies renouvelables et notamment en énergie solaire et éolienne.

Peter Kagwanja, Président Directeur Général de l’Africa Policy Institute, a évoqué la participation massive de la Chine notamment en apport de financement, de technologies et de compétences pour favoriser la croissance des secteurs de l’énergie et de l’industrie manufacturière sur le continent africain depuis près de dix ans.

Le Forum sur la Coopération Sino-Africaine (FCSA) aura lieu en novembre à Dakar. Les discussions qui seront tenues lors de ce sommet seront davantage orientées vers le sujet des stratégies d’exploitation des ressources et les transferts de technologies visant à accroitre les productions locales.

 

Moussa D.

Ecole de journalisme à Tunis, je traite de beaucoup de sujets liés à l'actualité de mon continent de coeur : Economie, Marché, Politique et Santé ... je m'intéresse à tout et à tout le monde.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.