Les changements à venir pour les écoles en Afrique du Sud

Le Département de l’éducation de base (DBE) prévoit plusieurs changements pour les écoles en Afrique du Sud afin de mieux préparer les élèves au monde du travail. Dans son plan de performance annuel 2022/2023 publié cette semaine, le département a déclaré qu’il continuerait à motiver les apprenants à rester à l’école jusqu’à ce qu’ils obtiennent un laissez-passer matriciel et les qualifications nécessaires pour être compétitifs sur le marché du travail. Les apprenants devraient être dotés de compétences entrepreneuriales qui encouragent la création d’emplois en réponse au transfert de compétences éducatives pour l’avenir.

L’accent sera mis sur l’amélioration des compétences des apprenants en technologies de l’information et de la communication (TIC), en littératie financière et scientifique, ainsi que sur la pensée critique dans la résolution de problèmes ; la créativité ; la communication ; et collaboratifs. Le département a déclaré qu’il se concentrerait également sur une réponse du curriculum aux compétences, avec des plans pour mieux préparer les enseignants à la numérisation du curriculum ; le changement des méthodes d’enseignement et d’apprentissage et l’intégration des compétences en TIC.

Certificat de formation générale

Le département prévoit d’introduire un certificat d’enseignement général (GEC) de 9e année qui permettra aux étudiants d’avoir une certaine forme de qualification avant le matriciel. L’objectif principal du certificat sera de faciliter les choix de matières au-delà de la 9e année et l’articulation entre les écoles et les collèges d’enseignement et de formation techniques et professionnels (EFTP) en tant que caractéristique à faible enjeu du système de responsabilité scolaire.

Voici les pays africains avec le meilleur système éducatif :

En janvier, le département a annoncé qu’il piloterait le nouveau certificat dans des centaines d’écoles sud-africaines en 2022, avec des plans pour déployer le certificat dans toutes les écoles du pays d’ici l’année scolaire 2024. La ministre de l’Éducation de base, Angie Motshekga, a déclaré que de larges consultations autour du certificat avaient déjà eu lieu avec les parties prenantes, les partenaires et les experts sur le modèle le plus approprié pour le GEC, et que les commentaires du public avaient été pris en compte lors de l’introduction de la politique.

Les sujets

Le département prévoit de mettre pleinement en œuvre le codage et la robotique en tant que nouvelles matières scolaires pour les élèves de R-3 et 7 au cours de l’année scolaire 2023.

Un programme pilote pour ces matières a été initialement introduit dans certaines écoles au troisième trimestre de l’année scolaire 2021, a-t-il indiqué. Il prévoit d’étendre ces matières axées sur la technologie à d’autres niveaux dans les années à venir. Le projet pilote de codage et de robotique pour les élèves de la 4e à la 6e année et pour la 8e année est prévu pour 2022 et sera suivi d’un projet pilote pour la 9e  année en 2023. La mise en œuvre à grande échelle pour les élèves de la 4e à la 6e année et la 8e année est prévue pour 2024, et 9 en 2025, a indiqué le département.

Moussa D.

Ecole de journalisme à Tunis, je traite de beaucoup de sujets liés à l'actualité de mon continent de coeur : Economie, Marché, Politique et Santé ... je m'intéresse à tout et à tout le monde.

Une réflexion sur “Les changements à venir pour les écoles en Afrique du Sud

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.