Lancement du mouvement #NoFalseNewsZone au Ghana

Nous avons tous eu une expérience ou une rencontre personnelle avec de fausses nouvelles en ligne. Qu’il s’agisse d’un ami éloigné republiant innocemment des informations en ligne sans les confirmer ou d’un membre de la famille envoyant de fausses informations sans les vérifier. Les fausses nouvelles se propagent rapidement en ligne, en particulier sur les réseaux sociaux, car lorsque les gens reçoivent des informations en ligne, ils ne vérifient pas avant de les transmettre.

Au Ghana, Meta (anciennement Facebook) a lancé #NoFalseNewsZone, une campagne éducative, dans le but d’aider les Ghanéens à apprendre à identifier les fausses nouvelles, à vérifier les informations avant de les partager et à apprendre les actions qu’ils peuvent entreprendre pour aider à minimiser la propagation des fausses nouvelles dans le pays.

Afin de créer un mouvement engagé à assurer une zone sans fausses nouvelles au Ghana, Meta a lancé une campagne qui s’adresse à différentes classes de personnes au Ghana. Voici quelques-unes des choses que Meta a faites au Ghana pour aider à créer une #NoFalseNewsZone en ligne.

Lancement de la série de bandes dessinées #NoFalseNewsZone au Ghana

Pour inspirer l’action contre la propagation de la désinformation et créer un mouvement engagé dans une #NoFalseNewsZone au Ghana, Meta a lancé la série de bandes dessinées #NoFalseNewsZone au Ghana. En partenariat avec Comic Republic, une société créative spécialisée dans la création et la distribution de bandes dessinées indigènes, Meta a lancé une bande dessinée de 20 pages présentant trois histoires distinctes qui capturent l’impact de la désinformation dans la vie de vraies personnes.

Voici une vidéo en anglais parlant de la diffusion de fausses nouvelles :

La série de bandes dessinées suit les histoires d’un étudiant universitaire, d’une infirmière expérimentée et d’un journaliste stagiaire alors qu’ils poursuivent leurs voyages personnels pour éduquer les gens sur la façon d’identifier et de lutter contre les fausses nouvelles et de rejoindre la lutte contre la désinformation pour aider à créer une #NoFalseNewsZone en ligne.

Lancée en avril à Accra, la bande dessinée est disponible en téléchargement gratuit et un nombre limité d’exemplaires imprimés ont été distribués à certains participants lors du lancement de la campagne et de la bande dessinée.

Le drame radiophonique et les jingles #NoFalseNewsZone

Pour toucher davantage de personnes avec le message de cette campagne, une histoire de la bande dessinée a été adaptée en feuilleton radiophonique. Le feuilleton radiophonique, exprimé en twi, a été créé pour atteindre et engager davantage de Ghanéens.

L’histoire raconte le parcours d’une infirmière, Akosua, qui a failli perdre son mari à cause de fausses nouvelles qu’il avait lues et crues en ligne. Dans l’histoire, les auditeurs peuvent suivre le parcours de la façon dont elle et son mari ont surmonté l’impact des fausses nouvelles et comment elle prend maintenant son temps pour éclairer ses patients sur la nécessité de réfléchir de manière critique à ce qu’ils lisent, font confiance et partagent en ligne.

En plus du feuilleton radiophonique diffusé au Ghana sur les principales stations de radio, des jingles radiophoniques ont également été créés en twi, fante et dans d’autres langues locales pour aider à faire passer le message de la campagne à un plus grand nombre de personnes au Ghana.

Moussa D.

Ecole de journalisme à Tunis, je traite de beaucoup de sujets liés à l'actualité de mon continent de coeur : Economie, Marché, Politique et Santé ... je m'intéresse à tout et à tout le monde.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.