Madagascar : la réponse de l’UE au cyclone Batsirai

Valentina a été relativement chanceuse : sa petite hutte faite de poteaux en bois et de nattes de bambou avec un toit en feuilles de coco a survécu relativement indemne. Mais beaucoup de ses voisins ont eu moins de chance, avec leurs huttes déchiquetées par les vents du cyclone.

L’église protestante voisine et la grande école catholique ont perdu leurs toits, construits en tôle de fer. Mais ils se considèrent chanceux car personne dans leur village n’a été tué. D’autres ont eu beaucoup moins de chance.

Le cyclone Batsirai a frappé la côte est de Madagascar les 5 et 6 février 2022, avec des vents soufflant jusqu’à 230 km/h. Le cyclone a déversé des torrents de pluie, coupant une bande de destruction dans le centre de Madagascar d’est en ouest, tuant plus de 120 personnes et provoquant des inondations généralisées. Plus de 500 000 personnes ont été touchées et environ 271 000 personnes ont eu besoin d’aide.

Mobiliser l’aide d’urgence

Les 9 et 10 février 2022, l’UE a affrété des avions pour transporter le plus rapidement possible une équipe de protection civile de l’UE, des experts de l’aide humanitaire de l’UE et des collègues de diverses organisations d’aide telles que la FICR, l’ONU et d’autres ONG internationales à Madagascar.

Voici les dégâts causés par ce cyclone :

L’eau et l’électricité avaient été coupées, mais heureusement, le système de téléphonie mobile a survécu, ce qui a permis de commencer à cartographier l’étendue des dégâts. Les agences d’aide et les autorités locales ont échangé des informations et des évaluations.

Il est rapidement devenu évident que les défis les plus importants étaient les abris et la nourriture, tandis que les routes endommagées et le manque de véhicules lourds seraient parmi les principaux défis auxquels les acteurs humanitaires seraient confrontés.

L’aide fournie par l’UE

En 72 heures, le centre de coordination de la réaction d’urgence de l’UE a aidé plus de 60 pompiers de France et d’Allemagne à déployer 2 grands systèmes portables de filtration d’eau. L’objectif était de fournir des milliers de litres d’eau potable aux communautés touchées dans et autour de Mananjary. 14 experts de la protection civile de 6 pays de l’UE ont été déployés par l’UE dans la première phase de l’opération, aidant à la coordination de l’effort de secours international à Madagascar.

L’aide humanitaire de l’UE était également bien placée pour apporter son aide, car nous avons déjà plusieurs partenaires humanitaires dans le pays qui aident les communautés suite à la sécheresse dans le sud de Madagascar.

Rien qu’en 2021, nous avons fourni 12 millions d’euros à des partenaires qui sont désormais en mesure d’étendre certaines de leurs activités aux zones touchées par les inondations. Un financement d’urgence supplémentaire de 1,85 million d’euros a également été mis à disposition pour aider le pays à faire face aux répercussions du cyclone.

Moussa D.

Ecole de journalisme à Tunis, je traite de beaucoup de sujets liés à l'actualité de mon continent de coeur : Economie, Marché, Politique et Santé ... je m'intéresse à tout et à tout le monde.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.