Apprendre aux Rwandais à entreprendre dès le lycée

Pour de nombreux étudiants, la perspective d’obtenir un diplôme et de trouver un emploi peut être quelque peu effrayante et accablante. L’histoire est cependant différente pour les étudiants rwandais. Même s’ils sont encore au lycée, ces élèves peuvent déjà faire des choses extraordinaires. Tout en poursuivant leurs études, ils peuvent se lancer dans un parcours entrepreneurial qui ouvre des portes à d’innombrables opportunités. 

Les jeunes représentent 60 % des chômeurs africains. Au Rwanda, 72 % des jeunes employés travaillent pour des entreprises familiales ou sont des travailleurs indépendants. Ces résultats suggèrent que les écoles ne parviennent pas à développer les compétences nécessaires pour accéder aux emplois du secteur formel ou lancer et développer de petites entreprises. En réponse, le Rwanda est l’un des pays africains à réformer son programme d’études secondaires, y compris le cours d’entrepreneuriat requis, en introduisant une pédagogie interactive et en mettant l’accent sur les compétences du marché du travail. 

Développer la créativité des jeunes

Le gouvernement rwandais travaille avec une ONG américaine afin d’accompagner ces changements. D’ailleurs, cette organisation est aussi présente dans d’autres pays africains, dont le Kenya et l’Ouganda. Plus de 1 200 professeurs ont été formés dans le cadre de ce programme qui s’est étalé sur trois ans. Actuellement, il est essentiel de stimuler l’esprit créatif des jeunes et cela peut déjà commencer au lycée. 

Grâce à ces programmes de formation, les élèves pourront développer diverses compétences dans le domaine du management et du leadership. Le nouveau programme basé sur les compétences pourrait guider les étudiants sur la manière de mieux mettre en pratique ce qu’ils apprennent en théorie. Les activités génératrices de projets font partie du programme d’enseignement. 

Le rôle des enseignants

Puisque tout est prévu dans le programme basé sur les compétences, c’est le rôle de l’école ou des enseignants de suivre ce que font les élèves afin qu’ils puissent les aider à réaliser des programmes de sensibilisation pouvant aider leurs communautés. Le modèle basé sur les compétences donne aux étudiants les connaissances nécessaires pour retourner dans leurs communautés et résoudre les problèmes que les gens vivent au quotidien. 

C’est donc un excellent moyen pour les étudiants d’avoir un esprit d’analyse plus efficace afin qu’ils puissent apporter des solutions pertinentes dans la communauté où ils ont originaires. La pratique est de mise afin de mieux comprendre les problèmes spécifiques, notamment dans le domaine de l’entrepreneuriat. Les étudiants auront ainsi l’occasion de créer leur propre entreprise et stimuler l’économie en général. 

Moussa D.

Ecole de journalisme à Tunis, je traite de beaucoup de sujets liés à l'actualité de mon continent de coeur : Economie, Marché, Politique et Santé ... je m'intéresse à tout et à tout le monde.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *