Pariez sur l’avenir : l’industrie du jeu d’argent en ligne en Afrique

De nombreux opérateurs iGaming de premier plan considèrent désormais l’Afrique comme une région lucrative dans laquelle se développer. Grâce à leur dynamisme économique et leur enthousiasme pour les paris sportifs en ligne, des pays comme l’Afrique du Sud, le Nigeria et le Kenya offrent de nombreuses opportunités pour les investisseurs.

Ces dernières années, les stars se sont alignées pour faire de l’Afrique un marché tentant pour les investisseurs de l’industrie iGaming. La croissance économique soutenue du continent, combinée à une accélération du taux de pénétration du haut débit mobile abordable et à la volonté des gouvernements locaux de réglementer les jeux en ligne afin d’ajouter une source de revenus à leurs coffres, ont fourni un terrain fertile pour l’épanouissement de dynamiques des marchés remplis de joueurs dévoués, particulièrement passionnés par les jeux d’argent. Les joueurs africains ont aujourd’hui accès à diverses plateformes de jeux d’argent, à l’instar de onlinebingoaustralia.co.

Une relance économique de nombreux pays africains

Ayant connu une croissance soutenue depuis un quart de siècle, seulement interrompue en raison des effets délétères du Covid-19, les économies africaines sont, dans leur ensemble, en hausse. Après avoir surmonté la tempête pandémique avec des pertes plus contenues que les autres continents, l’Afrique cherche à reprendre sa marche vers la pertinence économique en 2021 avec une croissance moyenne attendue du PIB supérieure à 3 % pour la région.

Voici une vidéo en anglais parlant des jeux d’argent en Afrique :

L’augmentation du revenu disponible pour les classes moyennes de certains pays subsahariens, combinée au développement rapide des infrastructures de communication dans la région, fait de l’Afrique l’un des marchés les plus intéressants pour les investissements dans l’industrie iGaming.

Le développement des infrastructures de communication

Comme mentionné, l’un des principaux facteurs de cette reprise est l’épanouissement d’infrastructures modernes sur tout le continent, mis en évidence par la disponibilité croissante et la baisse des coûts de la connectivité Internet mobile à large bande. Les résidents africains représentent désormais 11,5 % de tous les internautes.

Étant donné que le nombre d’utilisateurs couverts par les réseaux 3G et 4G a doublé au cours des cinq dernières années et que le coût des données et des smartphones a diminué de moitié au cours de la même période, il est facile de voir les possibilités s’ouvrir pour les entreprises iGaming. Alors que le jeu en ligne en Afrique était jusqu’à présent dominé par les sociétés de paris sportifs, qui ont l’avantage de proposer un service léger (en termes de consommation de données), le haut débit bon marché ouvre enfin la possibilité d’offrir des jeux de casino modernes aux joueurs locaux.

Un secteur encore non réglementé

Alors que certains pays, comme la Tanzanie, ont été les premiers à développer des réglementations sur les jeux de hasard en Afrique, de nombreux autres sont à la traîne. Les jeux d’argent en ligne, en particulier, sont rarement réglementés. 

D’une part, cela signifie que les opérateurs étrangers sont libres d’offrir leurs services dans une grande partie du continent ; d’autre part, cela a créé des incertitudes dans les juridictions où les autorités régionales cherchent à imposer et à appliquer des lois non reconnues au niveau fédéral, comme dans le cas du Nigeria.

Moussa D.

Ecole de journalisme à Tunis, je traite de beaucoup de sujets liés à l'actualité de mon continent de coeur : Economie, Marché, Politique et Santé ... je m'intéresse à tout et à tout le monde.

Une réflexion sur “Pariez sur l’avenir : l’industrie du jeu d’argent en ligne en Afrique

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *