Décès de Casimir Oyé Mba à Paris

L’ancien gouverneur de la Banque des Etats de l’Afrique Centrale (BEAC), et ancien Premier Ministre du Gabon, Casimir Oyé Mba, est décédé le 16 septembre dernier, à Paris.

Un grand nom de la scène politique gabonaise emporté par le Covid-19

Casimir Oyé Mba est une personnalité politique bien connue des gabonais. Le vice-président de l’Union Nationale, parti de l’opposition au Gabon, est reconnu pour sa franchise et sa courtoisie. Il est, par ailleurs, très actif sur le plan économique et financier sur la scène nationale et en Afrique Centrale.

Casimir Oyé Mba a été transféré à l’hôpital de Saint Joseph, à Paris, le 11 septembre. L’évacuation sanitaire a eu lieu après des soins médicaux dispensés pendant une semaine à la Polyclinique Chambrier, un des établissements les plus prestigieux de Libreville. L’homme politique souffrait d’une forme grave de Covid-19.

Selon les informations relayées dans un article publié sur le média en ligne Jeune Afrique, Casimir Oyé Mba était favorable à la vaccination contre le Covid-19. Cependant, il refusait formellement de faire les vaccins russe ou chinois que le gouvernement gabonais a, pourtant, choisis pour ses citoyens. Pour rappel les vaccins russes et chinois ne sont pas homologués par l’Union Européenne.

L’évolution de la pandémie de Covid-19 au Gabon

Le mardi 21 septembre, le ministre gabonais de la santé a réuni la Copil-Coronavirus (Coordination technique du comité de PILotage du plan de veille et de riposte de l’épidémie à coronavirus) et le Comité national de vaccination. Le ministre pousse les acteurs de la lutte contre le Covid-19 dans le pays à renforcer les mesures sanitaires en prévention pour freiner efficacement la croissance exponentielle des cas de contamination de Covid-19. Le pays est en pleine période de troisième vague de propagation massive du coronavirus. 11 551 tests Covid-19 effectués le 22 septembre ont révélé 606 cas positifs. Le variant Delta sévit notamment dans le pays et s’avère encore plus meurtrier que le SARS-CoV-2.

Le Docteur Guy Patrick Obiang Ndong a lancé un appel pour la « la mise en place d’une stratégie de renforcement du dispositif de riposte sur les plans de la surveillance épidémiologique, du diagnostic, de la vaccination, de la communication et de la sensibilisation ».

Les organisations spécialisées dans la lutte contre la pandémie de Covid-19 au Gabon redoublent d’effort pour multiplier le nombre de dépistages, intensifier les campagnes de sensibilisation et de communication mais aussi et surtout réaliser le plus grand nombre de vaccinations dans les meilleurs délais. Les autorités organisent notamment une caravane de vaccination itinérante dans les secteurs les plus fréquentés de Libreville.

Actuellement, 32 135 cas de Covid-19 et 201 décès ont été recensés au Gabon. A ce jour, le Covid-19 a fait 219 millions de victimes et 4,55 millions de décès dans le monde. La plus grande concentration d’infections est enregistrée en Amérique du Nord et en Europe.

En France et notamment dans l’une des régions les plus touchées : l’Île de France, et plus précisément dans le département de l’Essonne (91), la situation s‘améliore. Aucun décès n’a été comptabilisé au niveau des hôpitaux le 10 octobre. Les Pompes Funèbres 91 enregistrent une baisse considérable de leurs activités.

Moussa D.

Ecole de journalisme à Tunis, je traite de beaucoup de sujets liés à l'actualité de mon continent de coeur : Economie, Marché, Politique et Santé ... je m'intéresse à tout et à tout le monde.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.