Le Maroc et la Russie signent une nouvelle coopération dans le domaine de la pêche

Le Maroc et la Russie ont signé une nouvelle coopération dans le domaine de la pêche maritime, a déclaré vendredi un communiqué du ministère marocain de l’Agriculture. L’accord remplacera l’accord de 2016 qui a expiré cette année en mars.

Les deux pays ont tenu plusieurs séries de discussions en ligne avant de se mettre d’accord sur une vision commune qui a conduit à la signature de l’accord. Le nouvel accord, qui durera quatre ans, est le huitième du genre depuis 1992. Cet accord permet en outre de limiter le nombre de navires pouvant naviguer sur les eaux marocaines. Il est établi à 10.

Les détails de cet accord

L’accord prend également en compte la coopération scientifique et technique entre l’Institut national de recherche halieutique et son homologue russe pour le suivi de l’écosystème pélagique dans les eaux marocaines. L’accord bénéficiera également aux étudiants marocains, avec un nombre prévu de bourses de formation d’établissements russes spécialisés dans la pêche maritime. Au cours des discussions qui ont abouti à l’accord, les deux ministres ont exprimé le souhait de renouveler la coopération halieutique entre leurs deux pays. Ils ont noté que la coopération tiendra compte de l’état des ressources halieutiques.

Voici une vidéo relatant l’accord sur la pêche entre le Maroc et l’UE :

Le ministère marocain de l’Agriculture a déclaré que l’activité des navires russes dans les eaux marocaines offre des opportunités de travail aux pêcheurs marocains à raison de 16 marins par navire en tout temps. Les navires sont soumis à un système de contrôle et de surveillance qui surveille chaque navire par satellite, ainsi qu’à l’embarquement permanent d’un observateur scientifique marocain.

Une commission mixte a été lancée

Le ministère a également déclaré que le quota des navires serait fixé par la commission. Cela va s’étendre sur la première année de coopération. La commission mixte se réunira avant le début des activités de pêche. La commission couvrira également toutes les dispositions techniques et les dispositions financières pour la mise en œuvre de l’accord.

Selon le ministère marocain, cette coopération permettra au pays de bénéficier d’une compensation financière. Elle comprend en outre des redevances pour les permis de pêche, mais aussi le droit d’accès à la ressource. La pêche fait partie des ressources naturelles les plus convoitées du Maroc. En plus du nouvel accord avec la Russie, le pays a également un accord de pêche de plusieurs décennies avec l’UE.

Mercredi, le ministre de l’Agriculture Aziz Akhannouch a discuté de l’accord de pêche Maroc-UE avec le commissaire européen à l’environnement, Virginijus Scinkervicius. Akhannoch a célébré les résultats positifs liés au nouvel accord conclu entre le Maroc et l’Union Européenne. Il a déclaré que l’accord a permis aux deux pays de consolider leur coopération dans le secteur de la pêche, ce qui représente un partenariat solide de 32 ans. L’ambassadeur du Maroc auprès de l’UE, Ahmed Rahhou, qui était également présent à la réunion, a expliqué que cette coopération pourrait renforcer le lien entre les deux pays.

Moussa D.

Ecole de journalisme à Tunis, je traite de beaucoup de sujets liés à l'actualité de mon continent de coeur : Economie, Marché, Politique et Santé ... je m'intéresse à tout et à tout le monde.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.