Mali : « L’année 2021 doit être celle de la mobilisation générale, de l’engagement et de la vigilance » (Aliou Diallo)

A l’instar des acteurs politiques maliens, Aliou Diallo a formulé ses vœux de nouvel an pour son pays, meurtri par huit années de conflits. A cette occasion, le leader d’ADP-Maliba a appelé ses compatriotes à la mobilisation générale et à l’engagement en 2021 afin de parvenir à la refondation de l’Etat du Mali.

Le 1er janvier 2021, à la suite du chef de l’Etat malien Bah N’Daw, Aliou Boubacar Diallo a présenté ses vœux à ses compatriotes au bout d’une année particulièrement difficile. Comme la plupart des pays, le Mali fait face à la crise du nouveau coronavirus, qui a déjà fait plus de 270 morts, mais est aussi confronté à un conflit multidimensionnel depuis 2012. « Des centaines de nos compatriotes ont perdu la vie du fait de la COVID-19 ou de l’insécurité persistante dans le pays. A toutes ces familles éplorées, je réitère ma compassion et mon entière solidarité. Puissent-ils tous reposer en paix! », a écrit Aliou Diallo dans son message à la nation. 

La transition, un tournant majeur de l’Histoire du Mali

Aussi, le Mali a connu en juin 2020 un soulèvement populaire, ayant entraîné la chute du régime d’Ibrahim Boubacar Keita et débouché sur la mise en place d’une transition. « Le Mali est engagé dans un nouveau tournant majeur de son Histoire. Celui-ci est naturellement ponctué d’incertitudes et de doutes mais il porte également beaucoup d’espoirs. J’espère que cette Transition réussira les grandes réformes attendues en matière électorale, institutionnelle et politique pour corriger toutes les tares de notre démocratie », a souhaité le fondateur d’ADP-Maliba. 

Selon lui, chaque Malien doit s’impliquer de manière constructive pour parvenir à la refondation de la nation qui n’a que trop souffert. « L’année 2021 doit être l’année de la mobilisation générale, de l’engagement et de la vigilance au service exclusif du Mali. Nous devrons accepter de faire des sacrifices et de surmonter nos différences pour faire face à l’essentiel », a-t-il lancé.

Un plan Marshall pour le Mali 

Le député de Kayes a également rappelé qu’il a toujours recherché l’union nationale depuis son entrée en politique en 2012. Il en veut pour preuve la formation de l’alliance Benso lors des dernières législatives à Kayes. On pourrait aussi parler de sa participation au Dialogue national inclusif en décembre 2019, alors que toute l’opposition avait boycotté cette initiative. En outre, il a régulièrement fait des propositions à chaque étape de la vie de nation malienne, comme lors de la révolte populaire en juin et juillet.

Enfin, Aliou Diallo a réitéré son rêve pour le Mali. Un pays où les populations vivent en paix et en sécurité, où le secteur privé est le principal moteur de croissance et de création d’emploi et où les enfants ont accès à une éducation et un système de santé de qualité. « Ce nouveau Mali est possible. Il est à portée de main. Mais il dépend de notre capacité à nous unir », a lancé le milliardaire malien, qui a concocté un plan Marshall pour réaliser ces objectifs. Cet ambitieux programme estimé à 15.000 milliards de Francs CFA devrait permettre une véritable décentralisation du pays, à travers notamment la construction d’infrastructures et de services (ponts, routes, écoles, hôpitaux, etc.) dans toutes les régions du pays.

Favori de la prochaine présidentielle 

Aliou Diallo pourra déployer son plan Marshall s’il parvenait à remporter la prochaine élection présidentielle au Mali, prévue en 2022. Il part favori pour ce scrutin, si l’on en croit un récent sondage du cabinet bamakois Statix. Cette enquête réalisée en novembre le place en seconde position avec 25,5% des intentions de vote, derrière le regretté Soumaïla Cissé qui obtenait 26% des voix. Le leader de l’URD est décédé le 25 décembre dernier, deux mois après sa libération par les djihadistes. Le député de Kayes a eu une pensée pour la famille biologique et politique de ce « frère ».

Moussa D.

Ecole de journalisme à Tunis, je traite de beaucoup de sujets liés à l'actualité de mon continent de coeur : Economie, Marché, Politique et Santé ... je m'intéresse à tout et à tout le monde.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.