L’Algérie votera contre une résolution de l’ONU visant à isoler la Russie

Au milieu de l’indignation mondiale croissante face à l’utilisation de la violence par la Russie contre les civils en Ukraine, l’Algérie envisage de voter « non » à une résolution qui vise à isoler la Russie pour son invasion de l’Ukraine. Une source au courant du vote de l’ONU a déclaré que l’Algérie envisageait de se rallier à la Russie en votant contre la résolution de l’ONU condamnant l’opération militaire spéciale de la Russie en Ukraine. La résolution, dont MWN a obtenu une copie, réitère également sa grave préoccupation face aux informations faisant état d’attaques contre des installations civiles ukrainiennes, notamment des hôpitaux et des écoles, qui ont fait des victimes considérables parmi les femmes, les personnes âgées, les personnes handicapées et les enfants.

Dénonçant l’utilisation aveugle des frappes par les troupes russes dans leur offensive ukrainienne, la résolution souligne qu’aucun recours aussi aveugle à la force n’a été observé en Europe depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale. Notamment, la résolution de l’ONU appelle à une action urgente pour sauver cette génération du fléau de la guerre, a déclaré la source.

Un soutien de choix pour la Russie en Afrique

Environ 88 pays ont coparrainé le projet jusqu’à présent, y compris le Koweït. Les Émirats arabes unis et l’Arabie saoudite ne coparraineront très probablement pas le projet de résolution, selon la source de MWN. Au milieu des inquiétudes croissantes, l’Algérie conteste les expressions de préoccupation croissantes de la communauté internationale concernant la sécurité mondiale et les menaces qui pourraient affecter toute la région.

Voici une vidéo en anglais relatant la réunion de l’ONU afin de discuter de cette situation :

L’Algérie est l’alliée de la Russie en Afrique, Moscou étant le premier fournisseur d’armes et de matériel militaire à Alger. Le vote de l’Algérie contre la résolution dénonçant la Russie et l’isolant pour son offensive militaire en Ukraine semble motivé par la nécessité de rendre à Moscou la faveur de sa position sur les résolutions de l’ONU impliquant l’Algérie, notamment sur le conflit du Sahara occidental.

Doubles standards d’Alger

Appelant à l’importance du respect mutuel entre les pays en novembre de l’année dernière, le président algérien Abdelmadjd Tebboune a déclaré que son pays ne tolérait aucune ingérence étrangère dans ses affaires intérieures. Commentant la crise qui dure depuis une décennie en Libye, Tebboune a affirmé que le pays connaît des tensions et une instabilité politique en raison de “l’ingérence de plusieurs pays étrangers.

Le président algérien a poursuivi en ajoutant que leur priorité est de renforcer l’Union africaine pour la protéger des tentatives malveillantes visant son unité et son rôle central. Cependant, les déclarations semblent contredire l’approche hostile de l’Algérie en ce qui concerne l’intégrité territoriale du Maroc. Le régime algérien soutient, arme, finance et abrite le Front Polisario depuis des décennies dans le cadre de sa détermination historique à contester la souveraineté du Maroc sur ses provinces du sud.

Moussa D.

Ecole de journalisme à Tunis, je traite de beaucoup de sujets liés à l'actualité de mon continent de coeur : Economie, Marché, Politique et Santé ... je m'intéresse à tout et à tout le monde.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.