Les dernières actualités sur la pandémie en Afrique

Le coronavirus a infecté plus de 10 000 agents de santé dans 40 pays africains. Cette situation met une pression supplémentaire sur les systèmes de soins de santé africains, a indiqué l’Organisation mondiale de la santé. Le continent, qui avait été initialement épargné par la pandémie, a désormais enregistré plus de 770 000 cas et plus de 16 000 décès, selon l’OMS. Certains pays approchent d’un nombre critique d’infections.

Cela peut exercer une pression sur les systèmes de santé, des pays comme le Kenya, Madagascar et l’Afrique, affirmant que leur capacité d’accueil des malades est presque pleine à mesure que les cas augmentent. L’Afrique du Sud est désormais parmi les plus touchées et représente 42 % de toutes les infections des agents de santé enregistrées sur le continent.

De nombreux agents de santé infectés

C’est un signe des défis auxquels est confronté le personnel médical en première ligne de l’épidémie. La progression des cas de coronavirus en Afrique exerce une pression toujours plus grande sur les services de santé à travers le continent. Cette situation est vraiment difficile pour le personnel de la santé. D’ailleurs, ces chiffres le démontrent.

Dans l’ensemble, l’Afrique du Sud compte 4 821 agents de santé infectés, suivie du Ghana, du Nigéria, du Cameroun, de la Guinée-Bissau et du Malawi. Jusqu’à présent, environ 10 % de tous les cas dans le monde concernaient des agents de santé. En Afrique, il n’y a pas beaucoup de données sur les infections des agents de santé. Toutefois, selon certaines sources d’informations, elles représenteraient plus de 5 % des cas dans 14 pays de l’Afrique subsaharienne. Le Mozambique, la Guinée-Bissau, le Libéria, le Niger et la Gambie ont la proportion la plus élevée d’infections. Cependant, le nombre de décès des agents de santé infectés n’est pas toujours disponible.

Les mesures prises par les autorités marocaines à l’occasion de l’Aïd al-Adha

La célébration du Sacrifice ou l’Aïd al-Adha se tiendra le 31 juillet. Elle aura lieu dans un contexte particulièrement difficile, en raison de la pandémie de coronavirus, qui a déjà fait plus de 17 015 cas positifs et au moins 269 morts au Maroc. Face à cette situation, le premier ministre a exhorté la population à suivre les mesures prises afin de limiter la propagation de ce virus.

Et récemment, tous les déplacements hors de la ville de Tanger seront interdits durant cette fête. Les autorités locales vont délivrer des autorisations aux coupeurs de viande professionnels et à ceux qui effectueront le rituel d’abattage. Il leur sera demandé de disposer des outils et des produits appropriés afin d’assurer le respect des mesures préventives en vigueur.

Réouverture des frontières aériennes du Burkina Faso le 1er août

Au Burkina Faso, l’état d’urgence sanitaire a été annoncé par le gouvernement le 10 mars, dans un contexte sécuritaire déjà dégradé caractérisé par une crise humanitaire en cours avec des migrations croissantes.

Et cette crise continue jusqu’à maintenant. Toutefois, le pays envisage de rouvrir ses frontières aériennes le 1er août. Cette décision avait déjà été discutée lors d’une réunion de haut niveau le 22 juin, mais il semblerait que cela n’a pas été faisable.

Moussa D.

Ecole de journalisme à Tunis, je traite de beaucoup de sujets liés à l'actualité de mon continent de coeur : Economie, Marché, Politique et Santé ... je m'intéresse à tout et à tout le monde.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *