La wilaya (département) de Blida constitue le foyer de l’épidémie du Covid-19 en Algérie. Le nombre de cas positifs et de décès dus au coronavirus relevé dans le département ne cessent d’augmenter. En raison de cela, l’importance cruciale que la population accorde aux traditions de rassemblement familial.

Les événements familiaux, principaux foyers de contamination à Blida

Blida a enregistré ses premiers cas de contamination au Covid-19 le 1er mars 2020. Ces cas positifs concernent deux personnes d’une même famille, à savoir : une dame de 53 ans et sa fille, âgée de 24 ans. Deux jours plus tard, 2 autres personnes issues de la même famille que les 2 premiers cas d’infection ont été testées positives au SARS-CoV-2. Les autorités ont, alors, ouvert une enquête épidémiologique en vue d’identifier et de tester toutes les personnes qui étaient en contact avec ces personnes porteuses du coronavirus.

Au total, le 7 mars 2020, 19 cas positifs au coronavirus, appartenant à la même famille ont été relevés à Blida. Toutes ces personnes ont assisté à un mariage qui a eu lieu en mi-février.  

Les foyers de transmission du coronavirus se multiplient à Blida, où la population accorde une importance cruciale aux rencontres familiales pour de simples visites et pendant les célébrations.

Le 13 mars 2020, une femme appartenant à une famille respectée de Blida décède pour des raisons indéterminées. Malgré la propagation grandissante de l’épidémie dans le département, tous les notables se sont rassemblés pour assister aux funérailles.

L’Algérie au stade 3

Le 22 mars 2020, alors que l’Algérie enregistrait 17 décès et 201 cas confirmés, dont 125 cas positifs à Blida, le ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme Hospitalière, Abderahmane Benbouzid a annoncé l’entrée du pays au stade 3. Par la suite, le Président de la République, Abdelmadjid Tebboune a décrété le confinement total de Blida, principal foyer de propagation du Covid-19, désormais surnommé « Wuhan algérien ».

Déconfinement de Blida

Le 24 avril 2020, le gouvernement a déclaré le déconfinement progressif de Blida. Les mesures prévoient, dans un premier temps, le déconfinement partiel : autorisation de sortie de 7 h à 14 h.

Le corps médical a signifié son opposition face à cette décision, craignant une « 2ème vague qui sera plus importante que la première ».  

A la date du 6 mai 2020, le bilan du Covid-19 en Algérie fait état de 4838 cas positifs, 470 décès et 2067 guérisons dont 860 cas de contamination, 110 décès et 133 guéris recensés à Blida.

France : interdiction des rassemblements familiaux

La France accueille de nombreux ressortissants algériens. Ces derniers sont d’autant plus attachés à leurs coutumes. D’ailleurs, les 2 premiers cas de contamination en Algérie ont été relevés suite au signalement de 2 cas positifs de ressortissants algériens résidant en France, testés positifs au retour de leur pays d’origine, après avoir assisté au mariage de mi-février, à Blida. Cet événement représente le principal foyer de propagation du coronavirus en Algérie.

En France, le gouvernement a décrété l’interdiction des visites familiales et des événements familiaux comme les mariages. Les services de l’état civil ne prennent en charge que les actes de naissance et les actes de décès. Le traitement des autres requêtes dont la demande d’un acte de mariage sont suspendues jusqu’à nouvel ordre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *