Le Kenya abrite en son sein plusieurs merveilles de la nature. Les animaux, la savane et les safaris l’ont rendu célèbre de par le monde. Malheureusement, les conflits latents qui bercent son histoire ont aussi contribué à asseoir sa notoriété. S’y rendre constitue cependant toujours une expérience à part. En voici un aperçu.

Concernant le côté administratif et les papiers nécessaires aux dernières nouvelles

Se rendre au Kenya se révèle assez aisé. Le papier obligatoire est le visa, et peu importe la durée du séjour. Il est possible de faire la demande en ligne. Cette démarche nécessite moins de déplacement, mais aussi plus de temps. Afin d’éviter de tomber sur des arnaqueurs, nous vous conseillons de vous rendre sur le site de l’ambassade. De là, il y a plusieurs étapes à suivre.

Dernièrement, il était possible d’obtenir un visa tourisme seulement avec un passeport valide et quelques liquidités. Il est préférable de se renseigner pour savoir si cette information reste valable à l’approche de votre départ. L’avantage avec ce visa, c’est qu’il permet un séjour de 3 mois maximum.

Mais les vacanciers peuvent le rallonger d’encore 3 mois une fois sur place. Les mineurs doivent disposer de leur propre passeport. En fait, la règlementation les concernant est définie par le pays d’où ils ressortent.

Précautions sanitaires à prendre malgré les grandes avancées dans le domaine

Le Kenya est conscient des risques qu’il fait prendre aux touristes qui le visitent. Voilà pourquoi il fournit de grands efforts en matière de sécurité sanitaire. Seulement, la quasi-absence de moyens rend cette tâche ardue. Ainsi, le touriste se doit à lui-même de faire les vaccins qui seront déclarés nécessaires. Celui contre la fièvre jaune n’a plus vraiment lieu d’être.

Cependant, mieux vaut prévenir que guérir. En plus, cette piqûre n’a rien de bien impressionnant. Ne pas oublier de vérifier sa mise à jour concernant les vaccins universels. Les maladies les plus répandues sont le paludisme et l’hépatite A. Néanmoins, une piqûre en rapport avec la typhoïde se révèle nécessaire.

Les vacanciers qui ne resteront pas longtemps s’arrêtent là. Ceux qui envisagent d’y séjourner plus longuement se feront vacciner contre la rage et la méningite à méningocoque. S’héberger chez l’habitant demeure assez peu recommandé dans cette zone.

S’assurer de sa sécurité et celle des siens avant d’entreprendre le voyage

Les principales crises qui traversent ce néanmoins beau pays concernent toujours la politique. Des élections sont prévues pour 2022. Logiquement, l’année 2020 ne devrait pas encore souffrir de tensions liées à ces futurs votes.

Le souci concerne le COVID-19. Cette pandémie frappe durement le monde entier depuis mars 2020. Les conséquences au niveau économique et social risquent d’être lourdes. Surtout pour les pays fragiles comme le Kenya. Malgré cela, le pays foncera sur le tourisme dans l’espoir de se redresser.

Sachez qu’un voyage au kenya contribuera sûrement à améliorer le niveau de vie de plusieurs habitants. De toute manière, les conflits ne se passeront que dans les grandes villes. Le plus important reste de suivre les informations aussi assidûment que possible. Pour les temps à venir, nous conseillons également de s’adresser à une agence pour l’organisation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *