Le président ougandais, Yoweri Museveni a ordonné lundi un confinement de 14 jours dans tout le pays dans le but de stopper la propagation du coronavirus qui a jusqu’à présent infecté 33 personnes dans le pays. La semaine dernière, l’Ouganda a interdit les transports en commun et fermé ses frontières et a exhorté la population à rester chez elle.

D’autre part, il y a également annoncé qu’à partir de 22 heures, depuis lundi, les voitures des particuliers seraient également interdites de circulation. Leur objectif est d’éviter que les gens fuient la ville, comme cela s’est produit à travers le continent où de nombreux habitants pauvres voient de meilleures chances de survie à la campagne.

Un confinement de deux semaines

Le président a déclaré qu’il aurait pu donner aux gens le temps de s’adapter, mais un temps plus long leur donnerait la possibilité d’aller dans les villages, et ce faisant, ils transfèreraient la maladie vers d’autres régions. Ce confinement va durer 14 jours. Museveni a aussi ordonné un couvre-feu de 14 jours à partir de 19 heures. Les centres commerciaux et les entreprises vendant des articles non alimentaires ont été fermés.

Il est interdit aux vendeurs de produits alimentaires qui continuent de commercer de rentrer chez eux pendant la durée du confinement. Les usines pourront aussi ouvrir leur porte si les employés restaient sur les lieux pendant la durée du confinement. Les gens sont toujours autorisés à se déplacer à pied, mais aucun rassemblent en groupe de plus de cinq personnes ne sera autorisé.

Les politiciens ne doivent pas profiter de cette situation

Ces derniers jours, les chefs de l’opposition, Bobi Wine et Kizza Besigye, avaient entrepris des livraisons de nourriture à petite échelle aux personnes les plus défavorisées. Cependant, le président du pays a critiqué les actions telles que la politique bon marché. Il a ainsi ordonné aux policiers d’arrêter les politiciens opportunistes qui ont tenté de distribuer de la nourriture. Toute personne arrêtée dans le cadre de cet effort sera accusée de tentative de meurtre.

Museveni a déclaré que le gouvernement commencerait à distribuer de la nourriture à ceux qui en avaient besoin, sans fournir de détails. Le président ougandais, âgé de 75 ans, a incité la population à changer de comportement face à la menace du virus. La semaine dernière, la police et les unités de défense locale, une milice en uniforme sous le contrôle de l’armée, ont nettoyé les rues du centre de Kampala.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *