Fermeture des écoles et des frontières pour contenir le coronavirus au Cameroun

Si l’Afrique était plutôt épargnée par le coronavirus il y a encore quelques semaines, ceci n’est plus le cas actuellement. En effet, de nombreux pays africains enregistrent de plus en plus de cas confirmés de coronavirus. Certes, le nombre de morts n’est pas encore aussi important qu’en Europe, mais la situation reste très préoccupante. 

Plusieurs pays africains ont pris des mesures afin de limiter la propagation de ce virus. Et le Cameroun ne fait pas exception. Ainsi, le gouvernement camerounais a pris différentes mesures, dont la fermeture de ses frontières et des écoles, afin de contenir cette épidémie. Le 17 mars, cinq nouveaux cas ont été enregistrés dans le pays. Et il y a seulement deux jours, le nombre total de personnes infectées était de 56.

Le Cameroun ferme ses portes

Le gouvernement camerounais a pris une série de mesures pour aider à contenir la propagation du coronavirus dans le pays. Le premier ministre du pays, Joseph Dion Ngute a annoncé récemment que toutes les frontières seront fermées et la délivrance des visas dans le pays a été suspendue. 

Cette fermeture concerne les frontières maritimes, aériennes et terrestres. Ainsi, tous les vols en provenance d’autres pays seront suspendus. Cependant, cette mesure ne touche pas les navires transportant des produits et biens essentiels ainsi que les vols de fret. 

Les rassemblements seront restreints

D’autres dispositions ont été prises par le gouvernement. D’ailleurs, toutes les écoles publiques et privées de différents niveaux d’enseignement seront également fermées. Face à cette situation, les autorités ne veulent pas qu’il y ait des risques de propagation dans ces établissements. Les rassemblements de plus de 50 personnes ont également été interdits dans tout le pays. Ainsi, les compétitions scolaires et universitaires comme les jeux universitaires qui devraient avoir lieu dans les prochains jours ont été reportées. 

Sous la supervision des autorités administratives, les bars, les restaurants et les lieux de divertissement doivent aussi fermer à partir de 18h. Le gouvernement va aussi mettre en place un système de régulation des flux de consommation sur les marchés et les centres commerciaux.

L’administration publique va privilégier la communication électronique et les outils numériques pour les réunions susceptibles de rassembler plus de dix personnes. Ce sont des mesures particulièrement difficiles, mais vitales pour assurer la sécurité de chacun et pour limiter la propagation du coronavirus, a déclaré le premier ministre camerounais. Il a ajouté qu’en cas de besoin, les citoyens sont invités à appeler le numéro gratuit 1510. 

Moussa D.

Ecole de journalisme à Tunis, je traite de beaucoup de sujets liés à l'actualité de mon continent de coeur : Economie, Marché, Politique et Santé ... je m'intéresse à tout et à tout le monde.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *