Une réunion d’urgence a été tenue par le gouvernement provincial du Sud-Kivu afin de décider des mesures à prendre concernant la propagation du coronavirus. Cette réunion survient après l’annonce de la fermeture de la frontière entre le Rwanda et le Burundi. Cette décision a été prise par le Burundi le 15 mars. 

Le pays a en effet pris cette mesure suite à la détection d’un cas confirmé au Rwanda. La fermeture de cette frontière aura un impact majeur sur la vie des nombreux Congolais qui prennent cette route afin de se rendre à Bujumbura pour différentes activités. 

8 cas confirmés au Rwanda

Le Rwanda a annoncé un nouveau cas de coronavirus, portant à 8 le nombre total de personnes testées positives pour le virus. Le ministère de la Santé a déclaré qu’un Burundais en transit était positif à son arrivée au Rwanda. Un autre cas a été identifié, portant le total à huit. 

Un Burundais de 35 ans, arrivé au Rwanda le 16 mars, en provenance de Dubaï, aux Emirats arabes unis, en transit vers Bujumbura, au Burundi, a été détecté par le personnel de contrôle médical de l’aéroport sur la base des symptômes et il a ensuite été testé, a déclaré le ministère ajoutant que tous les cas confirmés sont toujours sous traitement et en isolement.

Les autorités ont affirmé que la recherche de tous les contacts a été réalisée pour une gestion ultérieure. Une femme rwandaise de 32 ans, dont le mari est un patient confirmé avec des antécédents de voyage récents aux Fidji, aux Etats-Unis et au Qatar et un Allemand de 61 ans, qui est arrivé au Rwanda le 13 mars, ont aussi été testés positifs. 

Une vigilance accrue est requise

Le gouvernement rwandais a exhorté les citoyens à être vigilant face à cette crise. Le ministère de la Santé a en outre encouragé les gens à observer les instructions des autorités sanitaires, en particulier le fait de se laver les mains régulièrement, d’éviter les grands rassemblements et de limiter les mouvements inutiles. 

Le ministère a également déclaré que la période initialement de deux semaines pour la fermeture des écoles et des lieux de loisirs pourrait être renouvelée en fonction des circonstances à mesure que le nombre de patients positifs continue d’augmenter.

Le virus, qui a jusqu’à présent tué plus de 8 000 personnes dans le monde et infecté près de 200 000 individus, continue de se propager rapidement, les pays prenant des mesures strictes pour éviter une nouvelle propagation. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *