Prototype d’un respirateur artificiel fabriqué à l’Institut National Polytechnique Houphouët-Boigny de Yamoussoukro en Côte d’Ivoire et à l’Ecole Polytechnique de Thiès au Sénégal. Gel hydro-alcoolique conçu par des chercheurs ivoiriens et étudiants sénégalais. Invention de tests rapides à moindre coût par le célèbre Institut Pasteur de Dakar, au Togo, c’est un respirateur artif

iciel et des visières de protection pour lutter contre le coronavirusetc. Au regard de toutes ces innovations dont les créateurs sont des Africains de l’Ouest on peut affirmer sans risque de se tromper que la maladie à coronavirus dit Covid-19 a apparemment eu un impact bénéfique sur les résultats de la recherche scientifique dans cette partie de l’Afrique.

Gel hydro-alcoolique pour combattre l’inflation autour de ce produit devenu indispensable

Le vendredi 3 avril 2020 a eu lieu la cérémonie de présentation officielle de deux types deux types de désinfectants hydro-alcooliques mis au point par une équipe d’enseignants-chercheurs de l’Institut National Polytechnique Félix Houphouët-Boigny (INP-HB) à Yamoussoukro en Côte d’Ivoire.

Madame Acray Zingbé Pétronille, Directeur Général de la Recherche et de l’Innovation, représentant Docteur  Abdallah Mabri Toikeusse, ministre ivoirien de l’enseignement Supérieur  et de la Recherche Scientifique Pétronille n’a pas tari d’éloges à l’endroit de ces chercheurs pour ses produits « made in INP-HB » respectant les normes sanitaires de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS). Quant au directeur Général de  l’INP-HB, monsieur Ko

ffi N’Guessan après avoir félicité ses administrés il a saisi l’occasion pour attirer l’attention des décideurs politiques sur la nécessité de disposer au sein de l’Institut d’un laboratoire de microbiologie performant. Conçus par les chercheurs du Département de Formation Génie Chimique et Agro-Alimentaire de l’INP-HB, ces produits visent à aider l’Etat de Côte d’Ivoire dans sa lutte contre le Covid-19.

Surtout que les produits identiques sur le marché avaient commencé à connaître une hausse exponentielle de leur prix passant souvent de 2000 F Cfa à 4.000 F Cfa.

Des specimens de gel hydro-alcoolique présentés à leurs responsables par les chercheurs de l’Institut National Polytechnique Félix Houphouët-Boigny (INP-HB) à Yamoussoukro en Côte d’Ivoire.

Des tests rapides à moindre coûts mais efficaces  au Sénégal

Quant aux chercheurs sénégalais ils ont décidé de s’attaquer au problème des tests servant à dépister les potentiels contaminés du coronavirus. C’est le célèbre Institut Pasteur de Dakar qui est en train d’élaborer des kits en partenariats avec le britannique « Mologic ».

Ces tests pourraient en moins de 10 minutes détecter le coronavirus. Au Sénégal des chercheurs de l’Ecole Polytechnique de Thiès travaillent à la disponibilité prochaine de respirateurs artificiels au Sénégal qui seront d’une grande utilité dans le scénario de multiplication de cas sérieux de Covid-19. Selon Dr Ibrahima Guèye, un des inventeurs interrogé par PressAfrik, le respirateur artificiel réalisé est un appareil d’urgence pour régler un problème urgent.

Au Togo ce sont des jeunes spécialistes des Techniques de l’information et de la communication (TIC) et de la 3D qui ont mis au point un respirateur artificiel et des visières de protection pour lutter contre le coronavirus.Selon le directeur exécutif de Eco Teclab, Folie-Bebe Ousia Assiongbon, ce respirateur artificiel made in Togo a été créé grâce à l’imprimante 3D et des ressources locales afin d’aider le personnel soignant dans sa lutte contre la pandémie du coronavirus.

Les inventeurs de ces différentes innovations espèrent que l’opinion publique et les dirigeants prêteront une attention particulière à ces importants travaux.

Crédit photo : site internet de l’INP-HB

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *