Présidentielle au Mali : Aliou Diallo, la force tranquille en embuscade

Alors qu’elle devait initialement se dérouler en février 2022, la présidentielle au Mali aura finalement lieu en 2024 en raison d’une prolongation de deux ans de la transition par la junte. L’un de ses favoris demeure Aliou Diallo, le Président d’Honneur du parti ADP-Maliba.

La junte malienne a fixé, le lundi 6 juin 2022, la durée définitive de sa transition à deux ans, à compter du 26 mars dernier. Elle maintient ainsi sa demande précédente de 24 mois, alors que la CEDEAO a exigé une période maximale de 16 mois. A l’issue de cette prolongation, les militaires organiseront des élections générales pour rendre le pouvoir aux civils. Ils devaient le faire en février dernier, mais ont trouvé que les conditions n’étaient pas réunies. 

Le favori de la présidentielle

Selon un sondage du cabinet Statix publié en 2021, le favori de la présidentielle prochaine au Mali était Aliou Diallo, Président d’Honneur du parti ADP- Maliba. L’ex député de Kayes a obtenu 27% des intentions de vote, loin devant l’ancien premier ministre Moussa Mara du parti Yelema (17%). Le milliardaire malien surclassait ainsi tous les politiciens actuels du Mali, abonnés aux grands discours lors d’évènements populaires. Aliou Diallo, lui, a plutôt la parole publique avare. C’est un homme de l’ombre, à l’écart du « marigot des démagogues ». Il préfère un autre terrain, celui de la philanthropie et des actions concrètes.

Toujours présent pour ses compatriotes

En effet, Aliou Diallo est l’un des rares hommes politiques de son pays à se soucier vraiment des problèmes de ses compatriotes. Si sa fortune y aide, il faut souligner qu’il n’a jamais été l’opportuniste qui sort des valises de billets pendant les élections. Lui agit tous les jours, depuis plus de trente ans, en grande partie via sa fondation Maliba.

Cette organisation à but non lucratif œuvre inlassablement à l’amélioration des conditions de vie des Maliens. Elle distribue régulièrement des denrées alimentaires, soutient les activités agricoles et finance des projets pour la création de commerce. Aussi, l’organisation réhabilite, construit et équipe des salles de classe ainsi que des centres de santé. On n’oubliera pas l’installation de centaines de forages d’eau et de moulins à grain, ainsi que les nombreuses initiatives pour l’indépendance financière des femmes maliennes.

Une politique de rassemblement

Au-delà des aides financières et matérielles, Aliou Diallo séduit par son patriotisme sans limite. On le constate par ses tribunes hebdomadaires et ses appels incessants au rassemblement et au dialogue national. S’il n’est jamais à la tête du peuple dans la rue, il lui porte toujours ses encouragements pour un changement profond dans le pays. Comme ce fut le cas en août 2020, lors des manifestations contre Ibrahim Boubacar Keita (IBK). L’entrepreneur n’hésite pas à rencontrer personnellement les émissaires de la CEDEAO et du gouvernement. Cette volonté constante de ne rechercher que l’intérêt supérieur du Mali et de ses enfants lui a valu des ralliements importants. On peut citer ceux du mouvement « Nouveau Type de Malien » et de l’Alliance des Démocrates Rénovateurs (ADR).

Du concret avec un plan Marshall

En outre, les Maliens se disent sous le charme d’Aliou Diallo pour son génie dans les affaires et sa vision globale. Le PDG d’Hydroma aurait ainsi toutes les clés pour relever le Mali. On vante particulièrement son plan Marshall censé permettre la reconstruction et la refondation totale du pays, après une décennie de destruction et de décadence morale. Ce plan pharaonique de plus de 15.000 milliards de Francs CFA vise notamment la construction des infrastructures essentielles et la modernisation de l’armée ainsi que de l’administration. Grâce à ce programme, le milliardaire souhaite redonner à sa patrie son indépendance politique, sécuritaire et économique, énergétique.

Moussa D.

Ecole de journalisme à Tunis, je traite de beaucoup de sujets liés à l'actualité de mon continent de coeur : Economie, Marché, Politique et Santé ... je m'intéresse à tout et à tout le monde.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.