Une centaine de personnes tuées par les inondations au Soudan

Le ministère soudanais de l’Intérieur a indiqué que 101 personnes ont été tuées et 46 autres blessées à la suite des fortes pluies et des inondations depuis juin. Cela a également favorisé la montée du Nil dans la région. Les inondations ont également entraîné l’effondrement total de plus de 24 000 maisons et l’effondrement partiel de 40 000 habitations.

De nombreux commerces et bâtiments ont aussi été touchés par ces inondations au Soudan. Les gens essaient de stopper les flots avec des sacs de sable et de cailloux dans le Sud de Khartoum. Les autorités ont enregistré une hausse du niveau du Nil depuis fin juillet, atteignant aujourd’hui près de 17,5 m.

Un record historique

Le Nil a atteint son plus haut niveau en cent ans. Une centaine de personnes ont été tuées par noyade, effondrement de maisons et accidents de la route causés par les inondations. Aujourd’hui, des milliers de familles soudanaises dorment à l’extérieur, attendant un abri, de la nourriture et des médicaments. Les autorités soudanaises ont déclaré l’état d’urgence de trois mois après des inondations record. Les eaux menacent également d’endommager les anciennes pyramides de Méroé du Soudan, un site du patrimoine mondial de l’UNESCO.

Une veuve de 40 ans fait partie des victimes. Elle a déclaré qu’elle dormait actuellement dans la rue après que la rivière a soudainement détruit sa maison dans le nord de Khartoum. Elle a confié qu’elle s’occupait de sa sœur et de ses cinq enfants et qu’elle attendait un abri et de l’aide.

La réaction du gouvernement soudanais

Les autorités soudanaises ont lancé un appel urgent aux organisations et à la société civile pour qu’ils fournissent une assistance. Les agences des Nations Unies ont commencé cette semaine à fournir des médicaments, des tentes et de l’eau potable. L’aide est nécessaire de la part du gouvernement et de ses partenaires au sein des Nations Unies et des ONG en plus de la société civile. Les besoins urgents concernent les bâches en plastique, les tentes, les fournitures sanitaires et l’approvisionnement en eau potable.

Ces inondations sont aussi une véritable menace pour les anciennes pyramides du pays. Le musée national du Soudan a également été touché par les eaux cette semaine après que les inondations ont frappé le centre de Khartoum. L’UNESCO a commencé à évacuer les artefacts du musée jeudi, et a déclaré qu’elle préserverait tous les sites du patrimoine mondial touchés.

Moussa D.

Ecole de journalisme à Tunis, je traite de beaucoup de sujets liés à l'actualité de mon continent de coeur : Economie, Marché, Politique et Santé ... je m'intéresse à tout et à tout le monde.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *