Des kits spéciaux distribués au Tchad pour la détection du coronavirus

Plus de 500 dirigeants se sont réunis pour la Conférence de Munich sur la sécurité en Allemagne, parmi eux les présidents du Burkina Faso, du Niger et du Tchad pour mener des discussions sur la situation du Sahel. Pourtant, cette année, c’est l’épidémie mondiale de coronavirus qui a pris le devant de la scène. Les derniers chiffres en provenance de Chine, où les infections à COVID-19 ont été signalées pour la première à l’OMS le 31 décembre, démontrent un changement dans la manière dont la Chine diagnostique et signale la maladie. 

Heureusement, certains pays africains ont pris les devant face à cette situation. C’est d’ailleurs le cas du Tchad, qui a décidé de distribuer des kits de détection du coronavirus. Samedi, le ministre de la Santé publique, Mohamoud Youssouf, a confirmé que des kits de détection seraient distribués à tous les laboratoires mobiles dans le pays. 

Des kits obtenus grâce à une collaboration avec l’Allemagne

Lors du sommet à Munich, quelques pays africains ont signé des accords avec l’Allemagne afin de combattre le coronavirus. C’est grâce à cela que le Tchad a aussi obtenu ces kits de détections. L’Union africaine et ses partenaires au cours des dernières semaines ont travaillé activement dans la préparation et la réponse à la maladie. Des experts de 16 pays sont tous rentrés chez eux avec de nouvelle formation et des kits pour les tests. 

Une réunion d’urgence a eu lieu à Addis Abeba afin de faire face à cette épidémie dévastatrice. Cette réunion avait pour objectif de se préparer et d’anticiper les actions à entreprendre. Ils ont en outre discuté de l’évolution du coronavirus et des moyens à déployer pour réduire les risques. 

Des partenariats divers ont été signés

Une cellule de crise a été mise en place par le ministère de la Santé publique du Tchad depuis le 23 janvier afin de faire face au coronavirus. D’ailleurs, cette maladie concerne le monde, pas seulement le Tchad. Certes, il n’y a pas encore eu de cas constaté en Afrique, mais les dirigeants sont cependant très inquiets de l’évolution de la situation. 

Des conseils techniques ont été demandés à l’OMS par le ministère de la Santé publique tchadien. Des informations sont transmises aux autorités du pays en temps réel. Un comité de gestion du coronavirus a ainsi pu être mis sur pied avec l’aide technique de l’OMS dans le pays. 

Moussa D.

Ecole de journalisme à Tunis, je traite de beaucoup de sujets liés à l'actualité de mon continent de coeur : Economie, Marché, Politique et Santé ... je m'intéresse à tout et à tout le monde.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *