Locafrique pour soutenir le développement économique et la souveraineté alimentaire au Sénégal

Locafrique est une institution financière sénégalaise créée en 1977. Elle est reconnue comme la première institution financière du pays et la deuxième de la zone de l’Union économique et monétaire ouest-africaine. L’entreprise opère dans une variété de secteurs ; cependant, l’agriculture est devenue l’une des priorités de l’entreprise.

Nul n’ignore ce qui se passe actuellement en Europe avec la guerre en Ukraine. Au-delà des divisions au sein de la communauté internationale sur la manière de réagir à la situation, la question de la souveraineté des nations est plus que jamais au centre du jeu. Il y a notamment la souveraineté alimentaire. L’annonce du début des conflits a contribué à une flambée des prix du blé. D’ailleurs, les répercussions de cette guerre se sont faites sentir en Afrique. Le Sénégal, qui importe plus de la moitié de son blé de Russie, est l’un des pays les plus touchés. Face à cette situation, le PDG de Locafrique, Khadim Bâ, a exposé son résumé concernant la situation géopolitique et ses effets directes sur l’économie sénégalaise. Il a aussi tenu à indiquer le partenariat entre l’USAID et Locafrique.

Les actions déjà entreprises par Locafrique pour la souveraineté alimentaire

Le Sénégal n’est pas le seul pays à gérer la délicate question de la souveraineté alimentaire. Il y a les forces vives du pays, le plus souvent constitués d’entrepreneurs enthousiastes, qui travaillent dur dans de nombreux secteurs essentiels, dont l’agroalimentaire et la pêche. L’actualité au sénégal ne cesse de nous surprendre. Locafrique, en tant qu’entreprise financière importante au Sénégal, elle se bat pour aider à développer l’économie et renforcer la souveraineté alimentaire dans le pays. Déjà en 2013, Locafrique a signé un accord de partenariat avec l’initiative Feed The Future, sur une durée de 10 ans. L’objectif de cet accord est de dynamiser l’agriculture et d’aider financièrement les producteurs.

Voici une vidéo relatant les 45 ans de Locafrique :

Aujourd’hui, l’action de Locafrique en faveur de la souveraineté alimentaire prend une toute autre dimension. Grâce au partenariat entre l’Agence américaine pour le développement international (USAID) et Locafrique, un financement de 24 millions de dollars a été obtenu pour le secteur agricole. Cette initiative permettra d’accompagner le pays dans la transformation durable de son économie. Ce partenariat a été possible grâce au West Africa Trade & Investment Hub.

Un partenariat très fructueux entre West Africa Trade & Investment Hub et Locafrique

Le partenariat entre Locafrique et West Africa Trade & Investment Hub est unique en son genre. Il a pour objectif d’insuffler un nouveau souffle aux forces vives du pays. En général, elles sont représentées par des TPE et des PME. Très souvent, le système bancaire traditionnel exclut ces petites entreprises. Selon les données récentes, seule une très faible partie de la population rurale (environ 10 % en Afrique) a accès à un crédit pour l’agriculture. Et ce chiffre est nettement inférieur au Sénégal, car il se situe à 5 %.

Face à cela, il est important de proposer des solutions de financement pratiques et innovantes aux Sénégalais. Par ailleurs, il est crucial d’offrir des solutions adaptées aux besoins de chaque entreprise. Ce partenariat permettra ainsi de développer l’inclusion financière des entreprises opérant dans le secteur agroalimentaire. Il a permis d’obtenir une subvention de près de 1,5 million de dollars. Locafrique a également apporté sa contribution afin de soutenir ce projet. Ceci est de l’ordre de 22,7 millions de dollars au total. Grâce à ces financements, les entreprises sénégalaises peuvent avoir des subventions pour développer leur activité.

Locafrique et l’USAID travaillent côte à côte pour renforcer l’inclusion financière des entreprises sénégalaises

L’Agence américaine USAID, à travers le West Africa Trade & Investment Hub, a lancé un partenariat de co-investissement de 24 millions de dollars avec l’institution financière Locafrique. Cela permet de poursuivre sa dynamique de donner la priorité au secteur agricole au Sénégal, ainsi qu’accroître l’accès au crédit pour les entreprises d’autres secteurs.

Depuis des années, les institutions financières hésitent à apporter leur soutien à l’agriculture en raison des risques perçus ou réels. Ainsi, en tant que leader du secteur bancaire au Sénégal, Locafrique s’est engagé pour stimuler l’inclusion financière dans l’agriculture. Grâce à ce partenariat, il est possible de conforter la position de leader de Locafrique dans l’accompagnement des TPE et PME, mais également de l’accompagner dans sa mission qui est de participer au développement économique du pays. Pour cela, Locafrique propose diverses solutions de financement.

Le secteur privé joue un rôle crucial dans l’accélération de l’inclusion financière. Le partenariat entre Locafrique et Trade Web va renforcer les objectifs clés des deux sociétés au Sénégal. Cela aidera à soutenir financièrement des projets qui stimulent la croissance économique. D’autre part, il vise aussi à garantir l’accès au financement pour les femmes et les jeunes.

Soutenir un modèle commercial vertueux et durable

En 2013, un accord de garantie de prêt de 10 ans a été octroyé par l’USAID pour Locafrique. Locafrique, depuis, a exprimé son intérêt commercial à se développer dans l’agriculture. De plus, la société partage les mêmes objectifs de développement que l’USAID. Les priorités de Locafrique sont de développer un marché et un pipeline pour la production agricole commerciale dans les zones secondaires et tertiaires du pays. Il veut aussi améliorer les chaînes d’approvisionnement agricoles grâce à une transformation à plus forte valeur ajoutée, à des rendements plus élevés en riz et en maïs.

Il était clair au départ que l’USAID et Locafrique travaillaient dans le même sens et que Locafrique était intéressée par un modèle commercial vertueux et durable. Locafrique est particulièrement fier de leur contribution au développement du Sénégal. La société veut contribuer au bien-être de leurs clients, de protéger les ressources naturelles, d’assurer la viabilité des fournisseurs, et de répondre à la détresse économique des communautés.

Moussa D.

Ecole de journalisme à Tunis, je traite de beaucoup de sujets liés à l'actualité de mon continent de coeur : Economie, Marché, Politique et Santé ... je m'intéresse à tout et à tout le monde.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *