Le secteur du BTP à Madagascar

Le BTP est un secteur clé de l’économie malgache qui subit, cependant, de plein fouet les effets des crises qui se succèdent dans le pays. La crise sanitaire n’améliore pas la situation des opérateurs du BTP à Madagascar. Ces derniers s’attellent, à leur niveau, pour trouver les stratégies porteuses visant à une relance efficace des activités. Par ailleurs, le gouvernement malgache a prévu d’apporter son appui aux secteurs privés dont le BTP.

Les opérateurs du BTP à Madagascar face à la crise

Selon les statistiques relevées au mois de juin 2020, dans le cadre des analyses menées pour le projet de loi de finance rectificative 2020, le secteur du BTP à Madagascar a enregistré un taux de croissance de l’ordre de -1,8 %.

La crise sanitaire a, alors, aggravé la situation des professionnels du BTP à Madagascar, déjà lourdement impacté par les crises politiques et économiques qui pèsent sur le pays. Les financements, provenant essentiellement des bailleurs de fonds étrangers, ont été suspendus. Les entrepreneurs sont, donc, contraints de prendre des mesures strictes et souvent déplorables pour maintenir leurs activités.

Ainsi, près d’une dizaine de milliers d’emplois dans le BTP ont été supprimés. Pour réduire davantage les coûts de fonctionnement, les entrepreneurs optent, en outre, pour la location, en alternative à l’achat de matériels de chantier coûteux afin d’optimiser au mieux la rentabilité de leurs activités. Ils se tournent, notamment, vers la Location de nacelle elevatrice, d’échafaudages, de pelleteuse et d’ autres engins de chantiers. Cela leur évite d’investir des sommes énormes pour l’acquisition d’équipements mais permet également et surtout de faire disparaitre les dépenses assignées à l’entretien des appareils et des différents équipements. La location s’avère efficace aussi bien pour les PME et les PMI que pour les enseignes appartenant à de grands groupes internationaux.

Les aides de l’État malgache pour relancer le secteur du BTP après la crise sanitaire

Le président de la République, Andry Rajoelina, a convié les opérateurs et les entrepreneurs du BTP, le 22 juin 2020, au palais présidentiel d’Iavoloha. La rencontre avait pour objet la présentation des stratégies visant à relancer l’économie malgache post Covid-19. Le chef de l’État a annoncé l’octroi d’une aide financière aux professionnels du BTP. Les opérateurs recevront, alors, leur part du plan Marshall de 1 043 milliards d’Ariary que le gouvernement prévoit d’affecter à l’appui pour tous les professionnels des secteurs privés.

La somme destinée aux professionnels du BTP financera la réalisation de projets de construction et de réhabilitation d’infrastructures publiques dans les différentes régions de Madagascar.

Le gouvernement malgache projette notamment de construire :

  • 1 250 km de routes en goudron, en pavés ou en terrasse ;
  • 1 100 salles de classes ;
  • 8 campus universitaires dans les régions ;
  • 174 bâtiments administratifs ;
  • 33 hôpitaux et plus d’une trentaine de logements pour le personnel médical ;
  • 887 centres et logements sociaux ;
  • de nombreux gymnases et autres infrastructures sportives.

Les entrepreneurs du BTP pourront également soumettre leurs offres pour la concrétisation des projets d’approvisionnement en eau de plusieurs zones géographiques du pays.

L’État émettra des appels d’offres au niveau de chaque région afin de privilégier les candidatures des PME et des PMI du BTP.

Moussa D.

Ecole de journalisme à Tunis, je traite de beaucoup de sujets liés à l'actualité de mon continent de coeur : Economie, Marché, Politique et Santé ... je m'intéresse à tout et à tout le monde.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *