Rodrigue Nguesso veut « accompagner le développement du Congo »

Devant les défis planétaires qui se jouent devant nos yeux, Rodrigue Nguesso, le conseiller Spécial du président congolais souhaite renforcer le développement économique du pays.

Le coronavirus semble avoir rebattu certaines cartes et il est d’une importance capitale pour l’Afrique de saisir cette chance. Actuellement en charge du refinancement de la dette de l’état et des relations bilatérales entre le Congo de Brazzaville et le Congo de Kinshasa, Rodrigue Nguesso souhaiterait voir son pays sortir grandi à la fin de cette crise mondiale.

Le Congo, une chance à saisir pour un pays en pleine progression

Alors que le Congo semblait aller dans le bon sens ces derniers mois, la crise sanitaire provoquée par le coronavirus a su faire déjouer les plans du pays.

Devant une économie mondiale à l’arrêt, l’Afrique, bien que moins touchée que les autres continents par la crise sanitaure, s’est retrouvée victime de la mondialisation et elle a dû, elle aussi revoir ses ambitions à la baisse, ne trouvant plus de demande chez ses partenaires commerciaux en Europe ou en Asie.

Cependant, comme l’explique Rodrigue Nguesso, il faut saisir cette période de flottement pour permettre de développer encore plus le pays : « Il nous est pour le moment compliqué d’exporter au regard de la situation sanitaire mondiale actuelle.

De fait, nous devons réallouer nos forces de travail pour développer les infrastructures internes à notre pays. Les responsables politiques doivent mettre en place des politiques pour accompagner le développement du Congo en profondeur », explique-t-il.

Rodrigue Nguesso a le regard tourné vers l’avenir

Pour le conseiller spécial du président congolais, la question de doit pas faire de débats. Évidemment, il va être nécessaire de tirer des conclusions de cette crise, mais elle ne doit pas pour autant geler le développement du Congo dans les mois et les années à venir.

« Le pays doit continuer de grandir. Il s’agit d’un pont d’une importance capitale qui nous permettra de sortir grandis de cette crise. La classe politique et le peuple congolais doivent s’unir et travailler main dans la main afin de préparer le Congo de demain », conclue Rodrigue Nguesso.

Moussa D.

Ecole de journalisme à Tunis, je traite de beaucoup de sujets liés à l'actualité de mon continent de coeur : Economie, Marché, Politique et Santé ... je m'intéresse à tout et à tout le monde.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *