Alors qu’il est déjà très engagé sur le front européen de la lutte contre le coronavirus notamment en Italie où ont déjà été dépêchée une équipe de 52 médecins et infirmiers arrivés à Milan le 22 mars dernier, Cuba a encore accepté de répondre positivement à la demande d’assistance médicale de l’Afrique du Sud.

La nation d’origine de Nelson Mandela est en effet le pays le plus frappé en Afrique par la pandémie Covid-19 avec, à la date du lundi 27 avril plus 4.793 personnes testées positives dont 1.473 guéries et 90 décès. La nation arc-en-ciel se montre très ouverte à la « diplomatie médicale », car avant de recevoir l’aide cubaine Pretoria avait auparavant accepté celle de la Chine.

Hier lundi, ce sont donc plus de 200 personnels de santé, 217 médecins et soignants précisément, qui ont atterri sur la base aérienne de Waterkloof à Pretoria par un vol de la South African Airways dans le cadre de la lutte contre le coronavirus.

Pays africain le plus frappée par le coronavirus l’Afrique du Sud fait le choix de la diplomatie médicale

Durement frappée l’Afrique l’Afrique du Sud a fait appel à des experts chinois pour leur connaissance de la pandémie du coronavirus et ensuite aux médecins cubains reconnus pour leur approche originale de la santé communautaire. Dimanche 26 avril déjà le ministre sud africain de la Santé, Zweli Mkhize avait déclaré que « Certains de ces professionnels de la santé hautement qualifiés étaient en première ligne dans la lutte contre d’autres épidémies dans le monde, comme le choléra en Haïti en 2010 et Ebola en Afrique de l’Ouest en 2013 ».

Quant  à la présidence sud africaine elle annoncé dans un communiqué que «des spécialistes cubains de la santé sont arrivés en Afrique du Sud pour soutenir les efforts visant à freiner la propagation du COVID-19. L’arrivée des 217 spécialistes cubains de la santé fait suite à une demande faite par Son Excellence le Président Cyril Ramaphosa à SE le Président Díaz Canel Bermúdez de Cuba».

Cuba va apporter une aide décisive à l’Afrique du Sud dans sa lutte contre le coronavirus

Le personnel de santé cubain a été chaleureusement reçu par leurs collègues sud africains qui entendent bénéficié de leur expertise mondialement reconnu.

Leur aide sera très précieuses car après des émeutes et des manifestions souvent violentes le Chef de l’Etat Cyril Ramaphosa, a annoncé la levée progressive à partir du 1er mai de l’ordre de confinement national imposé aux 57 millions de Sud-Africains depuis le 27 mars.

Face à l’augmentation des cas de contaminations communautaires, le gouvernement  souhaite bénéficier de l’expertise cubaine déjà mise en œuvre dans la lutte contre le Covid-19 dans d’autres pays, même développés comme l’Italie, la Chine, Belize ou encore Andorre. Les relations entre la républicaine cubaine et l’Afrique du Sud sont très étroits.

Ces liens forts entre ces deux pays se sont construits pendant la lutte contre l’apartheid notamment grâce soutien de Fidel Castro à son ami Nelson Mandela. Le régime castriste soutenait donc ainsi la lutte de libération conduite par le Congrès national africain (ANC).  Un programme de coopération porte d’ailleurs le nom des deux anciens chefs d’Etat et vise à former des étudiants en médecine sud-africains à Cuba.

Si ce programme a pris du plomb dans l’aile ces dernières années, faute de financements, ces nouveaux échanges en temps de Covid-19 montrent que les liens diplomatiques entre La Havane et Pretoria sont toujours solides.

Cuba a déjà envoyé, depuis le début de la crise, plus de 1 200 soignants dans près de 20 pays dont l’Italie et la France d’Outre-Mer. En Afrique, le Togo et l’Angola ont déjà bénéficié du soutien de ces brigades de blouses blanches.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *