Le gouvernement béninois prévoit la mobilisation de près de 80 milliards de francs CFA pour des obligations assimilables du trésor ou OAT avec une maturité de 5, 7 et 10 ans. Ce prêt historique va permettre de financer le plan de développement du pays élargi entre 2018 et 2025. D’ailleurs, les autorités du pays encouragent vivement tous les investisseurs locaux à soutenir ce projet. 

Chaque année, les investisseurs pourront percevoir un rendement de 6 % sur 5 ans, de 6,40 % sur 7 ans et de 6,50 % sur 10 ans. Pour 2020, le pays envisage une mobilisation importante d’un montant total de 734 milliards de francs CFA avec des maturités différentes. Levée de fonds liée à la mise en place de son plan de développement, qui pourrait bénéficier à différents marchés financiers, dont le marché public des titres émis par enchères ou MTP. 

Le Bénin, un émetteur aux performances économiques solides

En 2020, le Bénin pourrait s’attendre à un taux de croissance du PIB de 7,6 %. Cette croissance est stimulée par toutes les industries. Le secteur primaire devrait enregistrer une croissance de 7,6 % en 2019, notamment en lien avec la promotion des filières de l’ananas, de la noix de cajou, du riz et du maïs. L’activité dans le secteur secondaire devrait croître de 8,8 % en 2019, soutenue par la bonne performance de toutes les branches.

Ce dynamisme est favorisé par le secteur du bâtiment et des travaux publics ainsi que celui de l’électricité et de l’eau. Le secteur tertiaire, quant à lui, devrait atteindre les 3,5 % en 2019 grâce à une meilleure performance de la branche commerciale. Cela s’explique surtout par l’amélioration du trafic au port de Cotonou. 

Une croissance fulgurante

Ces quatre dernières années, le pays a adopté différentes réformes économiques, qui a permis au pays de devenir le premier producteur de coton en Afrique. Les plans d’action mis en œuvre par le gouvernement a aidé le Bénin à se hisser à la 149e place dans le classement Doing Business 2020. 

Toute personne physique et morale peut accéder au marché public des titres. Ceci va les permettre d’obtenir des titres publics. Mais pour cela, ils doivent en outre passer par les intermédiaires de marché, comme une société de gestion financière ou encore une banque. Cette méthode de levée de fonds permet de vendre des titres le même jour. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *